100% de bananes Fairtrade chez Lidl: un coup d'accélérateur pour plus de commerce équitable

temporary
2 images
temporary - © Tous droits réservés

A partir de ce jeudi 4 avril, l'enseigne Lidl vendra exclusivement des bananes étiquetées Fairtrade dans les rayons de ses magasins. Il s'agit d'une première en Belgique. Chaque année, Lidl vend 14.000.000 kilos de bananes. Cette année, cette chaîne de supermarchés comptera 14.000 tonnes de fruits durables supplémentaires.

Le premier impact de cette mesure sera, bien sûr, le prix de la banane. Actuellement, un kilo de bananes vendu chez Lidl coûte 1 euro. Labellisée Fairtrade, le consommateur paiera 1,25 euro. La différence n'est donc pas énorme. Les responsables de l'enseigne ne craignent donc pas de voir leurs ventes baisser. "Nous proposons déjà des produits étiquetés durables, tels que le café ou le chocolat. Et nous n'avons constaté aucune baisse dans nos ventes. Au contraire, nous ressentons une envie chez nos clients que nous proposions des produits issus du commerce équitable, explique Isabelle Colbrandt, porte-parole de chez Lidl."

Une avancée majeure pour les producteurs de bananes

Avec des milliers de tonnes de bananes en plus dans les rayons, les véritables gagnants de cette opération sont ces petits travailleurs dans les plantations de bananes. Le porte-parole de Fairtrade Belgium, Charles Snoeck, estime que "cette mesure est une avancée majeure pour tous ces milliers de travailleurs, mais ce n'est pas suffisant. Le défi reste énorme Aujourd'hui, les petits producteurs n'arrivent pas à vendre 100% de ce qu'ils produisent aux conditions Fairtrade. Mais, ce nouvel engagement représente déjà un coup d'accélérateur important pour rencontrer les objectifs de développement durable. Et on espère donc que cette décision inspirera les autres enseignes commerçantes.

Bananes Fairtrade en promo, mais pas d'impact sur le prix du producteur

Peu d'entre nous le savent, mais la banane est également un produit d'appel, autrement dit un produit sur lequel l'enseigne commerçante applique plus facilement des prix plus bas afin d'attirer le consommateur dans le point de vente. La décision de Lidl peut-elle inverser la donne ? Peu probable pour Charles Snoeck. " La banane se retrouvera sûrement dans les rayons des produits à prix cassés. Cependant, être labellisé Fairtrade est la garantie pour le consommateur que, même si ce fruit est en promotion, ce n'est pas le producteur qui sera impacté par la baisse du prix de la banane. Il peut y avoir une variation de prix du produit, mais le label Fairtrade est la garantie, pour l'acheteur, que la pression s'arrête au niveau du producteur. Une affirmation que ne dément pas Lidl, qui ajoute : "Si nous décidons de mettre des bananes en promo, la baisse du prix se répercutera chez nous, et non chez le producteur. Nous nous engageons à lui garantir un prix correct pour ses bananes."

Après la banane, le café et le chocolat?

Les bananes, mais quid du chocolat et du café, autres produits issus de l'agriculture durable ? Ils pourraient être concernés par la même mesure dans les supermarchés. Mais le challenge demeure le même : "On voit que de plus en plus de marques s'engagent dans l'équitable. Aujourd'hui, des rapports montrent qu'une personne sur 9 dans le monde souffre de la famine quotidiennement. Et que 3/4 de ces personnes sont les producteurs de notre nourriture. Si nous voulons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés dans le développement durable, il faut un coup d'accélérateur. Cet engagement de Lidl en est un ! Maintenant, il s'agit d'appliquer les règles du commerce équitable à d'autres secteurs et de réussir la transformation de notre système alimentaire qui est bien nécessaire".

A noter qu'avant l'engagement de Lidl, moins d'une banane sur cinq vendue en Belgique était certifiée Fairtrade. En 2015, la part de marché de bananes Fairtrade était de moins de 15%. En 2019, la consommation annuelle totale de bananes en Belgique atteindra environ 90.000 tonnes, dont un tiers concerne des bananes Fairtrade.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK