"Ce qui compte, c'est ce qu'on fait après l'orage": le texte d'un prof du lycée de Waha après l'attaque

"Ce qui compte, c’est ce qu’on fait après l’orage": le texte d'un prof du lycée de Waha après l'attaque
"Ce qui compte, c’est ce qu’on fait après l’orage": le texte d'un prof du lycée de Waha après l'attaque - © Tous droits réservés

Au soir de l'attaque qui a coûté la vie à deux policières et un jeune homme à Liège, Tanguy Wéra, a pris la plume sur son blog personnel. Ce professeur de français du lycée de Waha l'assure :"Ecrire m'a permis de recentrer mes idées"Une équipe de Vews l'a rencontré.

"C'est une sorte de catharsis, d'exutoire qui raffermit des valeurs qui sont là mais sont parfois lancées en l'air de manière abstraite et qui, là, ont prise avec le vécu, avec le réel. Oui, là ça a du sens", explique-t-il au micro de la RTBF.

"Dans l'immédiat, je ne me suis pas rendu compte de l'utilité de réagir. Je ne sais pas d'ailleurs s'il y a une utilité. (...) Les phrases sont venues petit à petit, des mots à mettre sur un silence qu'on avait jusque là". Son texte, publié sur Facebook, est rapidement partagé. Tanguy décide alors de le partager via son blog, il l'intitule "Après l'orage".

Votre texte m’a fait beaucoup de bien

Corriger des travaux d'élèves, passer du temps avec son fils, observer son potager... autant d'activités qui tranchent avec l'horreur et le stress vécus au cours de cette journée du 29 mai 2018.

"Votre texte m’a fait beaucoup de bien", écrit une internaute en commentaire. "Magnifique texte. Nous avons tous été secoués en tant que parents mais aussi en tant que prof dans d’autres établissements", ajoute une autre.  "Un professeur est un jardinier de l’intelligence humaine. C’est ainsi grâce à vous qu’on apprend à se relever après les multiples orages que nous réserve la vie", conclut une élève de rhéto en réaction au texte de Tanguy Wéra.

>>> À lire aussi : le préfet de l'Athénée de Waha salue "la grande maturité des élèves"

>>> À lire aussi : Clara, élève de l'Athénée de Waha, finit par confier ses peurs

>>> À lire aussi : pendant et après l'attentat, les mots pour le dire

Ecoutez le témoignage de Tanguy Wéra à la 2e minute de cette vidéo de Vews

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK