A Mont-sur-Marchienne, le snoezelen (le quoi?) s'invite à l'école

Ce vendredi, VEWS s'est rendu à Charleroi. Plus précisément à Mont-sur-Marchienne. Et qu’est-ce qu’on est allé faire là? Ben, on est venu découvrir le snoezelen.
Encore assez peu connu chez nous, le snoezelen est un concept né aux Pays-Bas y a une quarantaine d’années.

Le terme snoezelen c’est la contraction de deux mots (néerlandais étant donnée l'origine du concept):

  • Snuffelen: littéralement c’est "renifler" ou "fouiller", "fouiner";
  • Doezelen: "somnoler".

C’est donc une méthode, une technique de relaxation, qui fait appel à la stimulation sensorielle, aux sens: le sn-oezelen.

Enseignement "inclusif" 

Et à Mont-sur-Marchienne, il y a justement une école qui s’est équipée d’une salle snoezelen.

C'est l’école Saint-Paul, une école dite "inclusive". C'est-à-dire qu'elle accueille en son sein une classe de onze élèves issus de l'enseignement spécialisé et qui sont intégrés à la vie de l'école. Les autres classes sont consacrées à l'enseignement ordinaire.

Et si le snoezelen était plutôt destiné aux enfants de la filière spécialisée au départ, aujourd'hui et de plus en plus, tous les élèves en profitent comme nous l'explique Morgane, une éducatrice de l'école Saint-Paul.

C'est devenu un des objectifs du directeur de l'école, d'ailleurs: que l'initiative profite à tous, comme il nous le confie dans le reportage en vidéo ci-dessus.

Complément d'info que vous ne trouverez pas dans le reportage, l'équipement de la salle a coûté 12 500 euros, pris en charge par différentes associations, plus les travaux d'aménagement effectués gracieusement par un entrepreneur local.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK