Accident de Sierre: relisez le fil de la journée de jeudi

Des dessins d'enfants de l'école Sint-Lambertus d'Heverlee pour "Meester Franck", qu'ils appelaient "Papa"
3 images
Des dessins d'enfants de l'école Sint-Lambertus d'Heverlee pour "Meester Franck", qu'ils appelaient "Papa" - © Belga / Christophe Ketels

Au surlendemain de la catastrophe qui a coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants, le gouvernement a décrété ce vendredi 16 mars journée de deuil national. Les premiers enfants ont quitté l'hôpital et sont déjà en route pour la Belgique. Relisez le fil de la journée en bas de l'article.

Un comité ministériel s'est réuni ce matin pour se pencher sur les conséquences de l'accident de car qui s'est produit mardi soir en Suisse. Le kern a décrété une journée de deuil national ce vendredi 16 mars : une minute de silence aura lieu à 11 heures dans tout le pays et les drapeaux seront mis en berne.

Contrairement à ce qui avait été annoncé en conférence de presse peu de temps auparavant par le Premier ministre et le ministre de la Défense, ll n'y aura pas de rapatriement de corps de victimes de l'accident de Sierre ce jeudi soir, a fait savoir le porte-parole du Premier ministre Elio Di Rupo.

Un avion de transport militaire C-130 avec des cercueils a quitté l'aéroport de Melsbroek pour Sion (Valais) jeudi à 17h00, mais il ne pourra plus revenir dans la soirée. L'appareil ne peut en effet pas décoller de l'aéroport de Sion après la tombée de la nuit. Il n'est toutefois pas impossible que l'Airbus transportant des familles reviennent encore ce jeudi soir de Genève, a-t-on précisé à même source.

Trois enfants dans un état grave

Le pronostic vital de trois des 24 enfants blessés dans l'accident d'autocar survenu mardi soir à Sierre et hospitalisés à l'hôpital universitaire de Lausanne "reste engagé", indique jeudi dans un communiqué  l'hôpital du Valais à Sion.
  
Vingt enfants blessés sont encore hospitalisés au sein de l'Hôpital du Valais, 6 enfants à Viège et 14 autres à Sion et leur vie n'est plus en danger, assure l'Hôpital du Valais.
  
Les 24 enfants blessés ainsi que les corps des 28 personnes décédées ont été identifiés.

L'école 't Stekske, à Lommel, compte sept blessés, dont deux grièvement, et 17 personnes décédées (deux adultes et 15 enfants). L'école Sint-Lambertus de Heverlee dénombre 17 blessés, dont deux grièvement, et neuf morts (deux adultes et sept enfants). A ce bilan s'ajoutent les deux conducteurs du car, décédés également.

Six enfants de nationalité néerlandaise se trouvent parmi les victimes décédées, tandis que quatre autres sont blessés.

Plusieurs enfants blessés de retour en Belgique dès ce jeudi

Plusieurs enfants ont déjà quitté l'hôpital pour revenir en Belgique avec leurs proches. Huit d'entre eux sont attendus à Melsbroek dans la soirée.

Pour d'autres, c'est l'évolution de leur bulletin de santé qui déterminera la date de leur retour.

Les familles des victimes étaient arrivées dans la journée de mercredi en Suisse, à l'aéroport de Genève. Elles étaient accompagnées de psychologues et d'une équipe belge spécialisée dans l'identification des victimes. Une dizaine de parents sont arrivés dans la soirée à l'hôpital de Sion. Le visage grave et les traits tirés, ils se sont refusés à toute déclaration aux journalistes présents. Jeudi matin, les proches des victimes ont pu se recueillir sur les lieux du drame.

Les causes de l'accident n'ont pas encore été déterminées, et une enquête est en cours, a indiqué le premier procureur du canton, Olivier Elsig. Trois hypothèses sont évoquées: un défaut technique du car, un malaise du chauffeur et une erreur humaine. Les enfants portaient leurs ceintures de sécurité, ont indiqué les autorités.

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK