Yvan Mayeur pense à Anish Kapoor et Arne Quinze pour le piétonnier bruxellois

Sur le plateau de Jeudi en Prime,  le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, a défendu bec et ongle l'extension du piétonnier dans le centre de la capitale. Il a par ailleurs annoncé son souhait d'un aménagement artistique de la zone piétonne - une superficie de 50 hectares entre la place De Brouckère et la place Fontainas - avec un "parcours de sculptures". Et parmi les artistes pressentis : le sculpteur indo-britannique Anish Kapoor. Le collège communal bruxellois a ainsi décidé jeudi matin de confier une "étude" pour une première sculpture à l'artiste, auteur d'une série d'oeuvres actuellement installées dans le parc du château de Versailles, dont la controversée "Dirty Corner", parfois qualifiée par la presse de "vagin de la reine".

Yvan Mayeur a toutefois précisé qu'il pensait plus à une autre oeuvre d'Anish Kapoor, le "Sky Mirror" à  New-York, un miroir géant qui reflète le ciel. "C'est de l'art urbain, contemporain" qui pourrait être commandé à des artistes internationaux mais aussi belges, a encore dit le bourgmestre. Yvan Mayeur qui a précisé que le sculpteur belge Arno Quinze pourrait aussi être sollicité pour l'aménagement des grands boulevards du centre bruxellois.

Phase test

Par ailleurs, face aux nombreuses critiques sur le nouveau plan de circulation, Yvan Mayeur s'est déclaré prêt à apporter des modifications si nécessaire après les 8 mois de phase test.  Les pompiers en effet craignent que le nouveau plan de circulation - qui entraîne la fermeture de certaines rues - ralentissent leurs interventions. Les commerçants et les riverains du centre aussi s'inquiètent, notamment pour les parkings de delestage.

Mais pour le bourgmestre, rien n'empêche la création d'un tel piétonnier qui est déjà une réalité dans de grandes villes comme Londre ou New-York. "Si on doit attendre le RER, la SNCB ou l'un ou l'autre plan de circulation, on ne fera jamais rien". Le piétonnier doit permettre d'en finir avec l'auroute urbaine qui traverse le centre, quitte estime Yvan Mayeur "à mettre les piétons avant les bagnoles".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK