Mrax: "La Cour de justice européenne condamne des milliers de migrants à la noyade"

Réfugiés syriens à la frontière jordanienne.
Réfugiés syriens à la frontière jordanienne. - © KHALIL MAZRAAWI - AFP

La décision de la Cour de justice européenne sur le droit des Etats à gérer individuellement l’octroi des visas a renforcé la position du ministre de l’immigration Theo Francken qui refuse l'octroi de visa à une famille syrienne. Mais cette même décision de justice révulse le Mouvement contre le Racisme, l’antisémitisme et la Xénophobie (Mrax).

Le raisonnement cynique de la Belgique

Pour l'organisation antiraciste, "la Cour approuve ainsi le raisonnement cynique de la Belgique sur ce dossier: favoriser les voies d’immigration illégales et mortelles afin de limiter le nombre de réfugiés arrivant en vie sur le territoire européen. "

Pour Carlos Crespo, qui signe le communiqué de presse, "la vraie question dans ce dossier était de savoir si notre projet européen était prêt à assumer ce qu’il prétend être, un progrès démocratique au cœur des enjeux internationaux."

Le Mrax voit dans cette décision de justice une sorte de mise en garde contre ceux qui espèrent trouver refuge en Europe. Il dénonce "des calculs électoraux à des fins de stratégies politiques populistes…qui priment sur toute considération humanitaire."

Dans son communiqué, le Mrax conclut "qu’à l’exception de Théo Francken, les seuls à se réjouir de cette décision sont les passeurs et les trafiquants d’êtres humains dont le business sordide pourra continuer. "

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK