Les hooligans russes? Des "combattants entraînés, qui tuent" selon Porochenko

Un groupe de hooligans russes provoquent des supporters anglais à Lille le 14 juin 2016.
Un groupe de hooligans russes provoquent des supporters anglais à Lille le 14 juin 2016. - © LEON NEAL - AFP

Les hooligans russes responsables de graves violences en marge du match Angleterre-Russie de l'Euro-2016 de football, le 11 juin à Marseille (sud-est), étaient des "combattants entraînés, qui tuent", a affirmé mardi le président ukrainien Petro Porochenko, selon une traduction de ses propos sur la chaîne iTÉLÉ.

"Je n'exclus pas qu'ils aient été préparés. C'étaient des combattants entraînés, qui tuent", a accusé Porochenko sur la chaîne d'information française en continu, peu avant une rencontre officielle avec le président français François Hollande.

"Un supporter anglais a perdu la vie", dans ces rixes entre supporters qui ont choqué le monde entier et assombri le début de l'Euro-2016, a affirmé le président ukrainien. Les violences ont fait 35 blessés, principalement anglais, dont deux très grièvement touchés, qui sont toujours dans le coma, "dans un état stable", a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Trois supporters russes ont été condamnés à de la prison ferme pour ces violences et 20 autres ont été expulsés du territoire français.

La participation de l'Ukraine à cette compétition européenne représente "une force puissante, qui unit le pays", a par ailleurs estimé Petro Porochenko.

L'Ukraine, qui appartient au groupe C a perdu ses deux premiers matches, face à l'Allemagne et l'Irlande du Nord.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK