Veviba: un solde de 3,7 millions d'euros du groupe Verbist dû auprès de la Région wallonne

Veviba: un solde de 3,7 millions d'euros du groupe Verbist dû auprès de la Région wallonne
Veviba: un solde de 3,7 millions d'euros du groupe Verbist dû auprès de la Région wallonne - © BRUNO FAHY - BELGA

Le groupe Verbist, au coeur du scandale alimentaire Veviba, a reçu depuis 2013 de la Sogepa - l'un des bras financiers de la Région wallonne - 5,5 millions d'euros de prêts dont il doit encore rembourser 3,7 millions d'euros, a indiqué mardi le ministre wallon de l'Economie Pierre-Yves Jeholet.

À ce montant, on peut ajouter 2,88 millions d'euros de primes wallonnes à l'investissement depuis 2001 dans les entités du groupe Verbist, essentiellement pour le site de Bastogne, a ajouté le ministre, entendu avec le ministre de l'Agriculture René Collin (cdH) en commissions conjointes du parlement wallon.

Le gouvernement wallon, pour qui la confiance est rompue à l'égard du groupe Verbist, a envoyé un manager de crise chez Veviba pour envisager l'avenir des outils sur les sites de Bastogne et Rochefort, ainsi que le maintien de l'emploi.

"Il faudra veiller à ce que les entreprises intéressées aient un ancrage local et wallon", a souligné Jeholet (MR).

Parmi les mesures à prendre pour soutenir le secteur de la viande bovine, le ministre a demandé une note stratégique à l'Agence wallonne à l'exportation (AWEX) afin de "limiter la casse" de cette crise sur l'image du secteur et l'exportation.

"Mon objectif est aussi de récupérer les sommes investies. Tout sera mis en oeuvre pour cela", a assuré Jeholet.

Les Clés de l'Info : Veviba en chiffres au JT du 13/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK