Le Scan : tous les chargeurs de téléphones se valent-ils ?

Voilà une demande sur laquelle les institutions européennes insistent : un seul et même câble universel, capable de charger tous nos téléphones et nos tablettes. Mais cela est-il possible sans techniquement altérer les performances de nos appareils ?

30 chargeurs différents en 2009…

Il en traîne peut-être toujours chez vous, dans un tiroir ou une vieille caisse qui prend la poussière. Ces chargeurs datant d’une autre époque mais que l’on s’est entêté à conserver, au cas où.

Il faut dire que longtemps, chaque marque avait son propre chargeur, avec une tête de câble qui lui était propre. Certaines compagnies allaient même jusqu’à changer cet embout pour chacun de ses nouveaux modèles. En 2009, on ne comptait pas moins de 30 chargeurs officiels différents.

Alors on conservait, histoire de… Et pas qu’un peu : 47% des téléphones has been sont conservés, un quart donné à des proches, "et seulement 3% recyclés", complète l’attaché au Parlement européen Emmanuel Foulon. "En Belgique, on compte 1000 personnes pour 1310 téléphones portables. Ça fait une pollution incroyable."

… plus que 3 aujourd’hui

Ce gaspillage, l’Europe le combat depuis pas mal d’années. Un texte voté en 2014 appelait déjà à la création d’un chargeur unique, avec un double objectif, que nous explique Emmanuel Foulon : "L’objectif est économique et écologique. Economique car votre téléphone va coûter moins cher, parce que vous ne devrez pas racheter la batterie, ni le câble. Écologique, car on a tous, dans la maison, un tiroir avec des vieux téléphones et des vieux chargeurs qui ne servent à rien."

Depuis dix ans, le nombre de câbles diminue. Aujourd’hui, il n’existe que trois types de câbles pour les téléphones : le micro USB (qui est aussi utilisé pour les disques durs externes, les GPS, etc.), le câble UBS-C et le câble Lightning, spécifique aux iPhone d’Apple.

Trois câbles, c’est bien, mais ça reste deux de trop. Les eurodéputés ont donc, en janvier dernier, rappelé les géants du mobile à l’ordre avec un nouveau vote, "une législation contraignante, ce qui veut dire qu’on met en demeure ces fabricants de respecter la loi, sans quoi une amende tombera".

Mais malgré les lois et les avertissements, il n’y a toujours pas de chargeur unique.

Samsung, que nous avons contacté, annonce pourtant "être en faveur d’un chargeur commun basé sur les câbles USB-C", un câble que la marque coréenne utilise d’ailleurs depuis 2018. Apple, malgré une première réponse cordiale et rapide, n’a de son côté plus donné suite à nos messages une fois les questions posées.

Le groupe américain annonçait, en réaction aux lois européennes, qu’un chargeur unique aurait "un impact négatif sur ses centaines de millions d’appareils". Mais est-ce vrai ?

Nous nous sommes rendus chez iClinique, spécialisé en réparation de téléphones, de tablettes et d’ordinateurs Apple. Son gérant, Arthur Barsalou, nous présente rapidement les différents câbles qui se vendent aujourd’hui, mais aussi les anciens chargeurs sortis année après année par Apple.

Vient ensuite, l’instant fatidique : techniquement, utiliser un autre câble autre que le Lightning serait-il néfaste pour les performances de l’iPhone ? "Pas du tout, ils font tous la même chose."

Une réponse rapide, qu’Arthur argumente rapidement : "C’est vraiment juste une histoire de volonté de la part des fabricants. Ils ne veulent pas le faire car libéraliser la production de câble, ça empêcherait Apple de gagner de l’argent sur la vente de licences de câble."

Sur le site officiel d’Apple, un câble Lightning se vend 25 euros. Il faut savoir qu’un iPhone ne peut se charger qu’avec ce câble officiel, ou autre câble ayant la licence Lightning. Autant dire que chaque chargeur rapporte au groupe américain. Et quand on sait qu’il s’est vendu près de 120 millions d’iPhone l’an dernier, on comprend mieux qu’Apple ne veuille pas encore d’un câble universel… malgré "les centaines de millions d’euros d’amende" que pourrait lui infliger le Parlement européen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK