Ecolo s'oppose au retour de Rita Glineur, proche de Mayeur, au CPAS de la Ville de Bruxelles

Yvan Mayeur, l'ancien bourgmestre de la Ville de Bruxelles.
2 images
Yvan Mayeur, l'ancien bourgmestre de la Ville de Bruxelles. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Ecolo le martèle: ce sera non au retour de Rita Glineur, proche de l'ancien bourgmestre Yvan Mayeur (PS) au CPAS de la Ville de Bruxelles. Jérôme Jolibois, l'unique représentant du parti vert au sein du conseil de l'aide sociale entend mettre la pression sur les autres formations politiques, dès ce mardi, lors d'une réunion liée au personnel du centre d'action sociale.

Rita Glineur

Qui est Rita Glineur, socialiste de 51 ans? On l'a dit: c'est une très proche d'Yvan Mayeur. Discrètement, elle l'accompagne depuis une vingtaine d'années. Lorsqu'Yvan Mayeur était président du CPAS de la Ville, Rita Glineur était en charge de son cabinet et de la communication du centre. Lors de la prise de fonction d'Yvan Mayeur en tant que bourgmestre en 2013, Rita Glineur est immédiatement devenue sa cheffe de cabinet adjointe.

Mais ce n'était pas son unique mandat: Rita Glineur, fonctionnaire détachée du CPAS, a été autorisée à occuper un deux cinquièmes temps à la Ville mais également un cinquième temps à l'ASBL Maisons de quartier de Bruxelles en tant que directrice générale. Restent les deux derniers cinquièmes temps, officiellement toujours prestés pour le CPAS. A ces fonctions, s'ajoutent des mandats politiques: présidente du PS de la Ville de Bruxelles (gratuit) mais aussi vice-présidente du CHU Bordet pour une rémunération de 24 760 euros bruts par an et membre du bureau des Cuisines bruxelloises pour 19 808 euros bruts par an. 

Impliquée dans l'affaire du Samusocial

Rita Glineur a également été administratrice du Samusocial jusqu'en 2014 et a été rémunérée à ce titre. En 2014, on parle de plus de 2500 euros selon le rapport des commissaires du gouvernement bruxellois. Ces derniers ont également repéré des émoluments versés à Rita Glineur au moins depuis 2008.

Aujourd'hui, avec l'arrivée du nouveau bourgmestre Philippe Close (PS), qui annonce vouloir mener une opération blanche, la position de Rita Glineur est fragile, alors que celle-ci pourrait retrouver son poste de fonctionnaire au CPAS.

Pour Jérôme Jolibois, conseiller CPAS Ecolo, interrogé par la RTBF, "Rita Glineur représente le système Mayeur et nous n'en voulons pas. On entend que celle-ci pourrait revenir occuper un poste à responsabilités au sein du CPAS. Ce n'est vraiment pas un bon signal, c'est le risque de maintenir les anciennes pratiques. Nous allons donc faire entendre notre opposition au CPAS et au prochain conseil communal", programmé le 26 juin. Ce conseil doit se prononcer sur l'installation du nouveau collège PS-MR.

Le futur président du CPAS attend le 26 juin

Ahmed El Ktibi (PS) annoncé comme successeur de Pascale Peraïta à la tête du CPAS de la Ville de Bruxelles ne souhaite pas se prononcer sur l'hypothèse d'un retour de Rita Glineur. "Je n'ai pas encore la main sur l'institution et il faudra attendre le 26 juin. Tant que je ne suis pas confirmé à cette responsabilité, je ne dispose d'aucune information sérieuse", explique-t-il à la RTBF.

Par ailleurs, Ahmed El Ktibi souhaite amener ses équipes actuelles, issues de son échevinat, vers le CPAS. Exit donc aussi Valérie Vierset, ex-chef de cabinet de Pascale Peraïta et ex-administratrice rémunérée du Samusocial. "Mon souhait est de garder mon équipe", ajoute Ahmed El Ktibi. Jérôme Jolibois conclut de son côté qu'Ecolo sera "très attentif aux futures fonctions des membres du cabinet de l'ancienne présidente et donc de Mme Vierset aussi."

Nous avons tenté d'entrer en contact avec Rita Glineur à plusieurs reprises. En vain.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir