Bruxelles, Zaventem, Charleroi, Anvers: quatre fresques murales pour ce 21 juillet

Fresque murale près du Palais Royal
2 images
Fresque murale près du Palais Royal - © Tous droits réservés

La fête nationale s’annonce différente cette année, à cause de la crise du Coronavirus. Pas de défilé militaire, un tas d’activités supprimées pour limiter les risques de transmission du virus… le Palais Royal a suggéré à Bozar de mettre sur pieds la réalisation de 4 fresques murales, dans 4 villes du pays. Dans un esprit de solidarité et d’espoir.

A Bruxelles, à 200 mètres du Palais, c’est une fresque de 30 mètres de long et 3 mètres de hauteur. En jaune, la devise de la Belgique en Français et en Néérlandais : " l’union fait la force ". Cette fresque a été réalisée par une dizaine de jeunes de l’association Calame, une ASBL de soutien scolaire et d’accompagnement, située à Saint-Josse, sous l’œil bienveillant du graffeur bruxellois Dema.

Pour Jamila Achak, coordinatrice chez Calame, " notre objectif premier c’est l’ouverture : l’ouverture à l’art, à la culture, à la différence. On connaît Dema depuis plusieurs années, on participe à certains projets. (…) Dema nous a proposé ce projet, lié au 21 juillet, lié à l’identité de la Belgique. On a proposé à certains jeunes d’y participer et ils ont accepté directement ".

Les 3 autres fresques se situent en dehors de Bruxelles. A l’aéroport de Zaventem, elle a été réalisée par l’artiste contemporain flamand Rinus van de Velde, connu pour ses dessins monumentaux au fusain.  A Charleroi c’est une oeuvre de El Nino 76 (un univers alimenté par le monde des dessins animés, de la peinture et de l’illustration). A Anvers enfin, c’est une gigantesque fresque réalisée par l’acteur belge de cinéma Matthias Schoenaerts alias Zenith dans le monde des graffeurs.

Ce mardi le Roi Philippe inaugurera la fresque de la Rue Royale juste après le Te Deum.

Un défilé du 21 juillet éclipsé par le Covid-19, dans notre journal télévisé de ce mardi:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK