Espagne : les indépendantistes catalans marchent pour "paralyser" la Catalogne

Espagne: les indépendantistes catalans marchent pour "paralyser" la Catalogne
2 images
Espagne: les indépendantistes catalans marchent pour "paralyser" la Catalogne - © PAU BARRENA - AFP

Chapeau de paille, chaussures de randonnées et sac à dos chargé de provisions. Jordi Soler a entamé mercredi une marche de 100 kilomètres vers Barcelone avec des milliers d’autres indépendantistes pour "paralyser" la Catalogne en réaction à la condamnation de leurs dirigeants. "C’est pour démontrer que nous pouvons paralyser la Catalogne, démontrer que Madrid doit commencer à enfin agir parce que, sinon, la situation lui échappera", assure ce doctorant de 25 ans. Un drapeau indépendantiste attaché à son sac, Jordi est parti de la ville dominée par les séparatistes de Gérone au sein d’une file de marcheurs qui s’étire à perte de vue.

 

Des "marches de la liberté" au départ de cinq villes

Après deux jours de manifestations dans cette région du nord-est de l’Espagne, dont plusieurs ont dégénéré en heurts violents avec la police, ces "marches de la liberté" ont été organisées au départ de cinq villes catalanes pour converger à Barcelone vendredi, jour de grève indépendantiste et de manifestation. Ces défilés ont bloqué mercredi des dizaines de kilomètres de routes et d’autoroutes et créé des bouchons dans une zone fondamentale pour l’économie espagnole et qui est un point de passage vers le reste de l’Europe.
 

La ville de Gérone en première ligne

Ces défilés ont bloqué mercredi des dizaines de kilomètres de routes et d’autoroutes et créé des bouchons dans une zone fondamentale pour l’économie espagnole et qui est un point de passage vers le reste de l’Europe. Avec ses 10.000 participants, selon les organisateurs, la marche la plus importante est celle de Gérone, ville dont Carles Puigdemont fut le maire avant de présider la région jusqu’à sa destitution par Madrid après la vaine déclaration d’indépendance de 2017 et sa fuite vers la Belgique.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK