Un Facebook live depuis l'espace. Vraiment?

L'astronaute du faux direct
4 images
L'astronaute du faux direct - © Tous droits réservés

Vous l'avez peut-être vu passer dans votre fil Facebook. De superbes images en direct depuis l'ISS, la station spatiale internationale. On voit la Terre en fond. Un morceau de la station. Parfois la main d'un astronaute qui passe devant la caméra. C'est non seulement magnifique, mais en plus c'est en direct ! Le nombre de personnes branchées sur ce livestream d'exception est énorme. Tout le monde partage, vos amis aussi.

L'ombre d'un doute

Une première chose vous fait douter, pourtant. Ce direct est partagé par une page Facebook faisant référence à la NASA, mais qui n'a rien à voir avec la NASA. Vous allez rechercher toutes les pages de la NASA: la page principale, la page Nasa Earth qui partage souvent de belles choses, NASA 360, peut-être à la pointe en terme de technologie audiovisuelle, mais rien. Aucune trace de cet incroyable Facebook live. Vous essayez du côté de celle de l'ISS, sans plus de succès.

Tout Facebook en live depuis l'espace

Peu à peu, votre fil Facebook se remplit de ce live depuis l'espace. Les commentaires pleuvent: "incroyable!", "magnifique!"... Les gens posent des questions à l'astronaute, comprenant bien évidemment qu'il ne peut pas y répondre. Mais on a envie d'y croire. Et puis vous vous rendez compte que plusieurs pages différentes diffusent ce soi-disant live de la NASA. Mais ces pages n'ont aucun rapport avec la NASA.

Et la NASA dans tout ça?

Différentes pages diffusent un même contenu direct. Vous vous posez donc la question de la source. Or la source doit être la NASA. Mais un petit tour sur son site vous mène à sa page de directs et vous vous rendez compte que le direct qu'elle diffuse en ce moment n'a rien à voir avec ce que vous voyez sur Facebook. Une petite recherche sur le réseau social vous révèle que ce "Facebook live" tourne depuis hier sur différentes pages de tout acabit. Pas très "live", donc.

Vous allez faire un tour sur la carte des lives que Facebook vous propose sur sa version adaptée à votre ordinateur (elle n'est pas disponible sur mobile). Et là, vous avez encore la confirmation de l'étrange diffusion simultanée de ce direct par des pages plus fantasques les unes que les autres.

 

Des médias reconnus, de nationalités diverses (notamment belge) se mettent à partager sur leurs propres pages ce live qui s'avère de plus en plus farfelu.

Le fin mot

D'autres recherches finissent par vous faire aboutir sur cette vidéo, tournée il y a plus d'un an par la NASA, qui avait équipé un astronaute d'une GoPro. Les images rappellent furieusement celles du live...

 

Pourquoi y croit-on si facilement?

Vos amis, pourtant pas bêtes, qui partagent cette publication, ainsi des médias ayant pignon sur rue... Avouez-le, vous aussi vous avez failli vous faire prendre... Pourquoi une telle confiance aveugle dans cette -plutôt récente- fonctionnalité de Facebook: le live?

Au lancement de cette fonctionnalité, la seule option était de lancer un direct via son smartphone. On était en format carré, dans sa chambre ou à la plage, pour le grand bonheur de nos amis qui venaient commenter. Les médias et personnalités s'y lançaient aussi: un journaliste vous recevait dans son bureau ou dans une rue inondée par exemple; Jean-Louis Aubert vous recevait dans sa cuisine.

Mais aujourd'hui, Facebook permet de faire du direct via son API. C'est à dire qu'il vous fournit un accès qui vous permet de diffuser n'importe quoi via un serveur. La nouvelle émission du dimanche de la RTBF, "A votre Avis", diffuse par exemple en live l'une de ses séquences sur Facebook, afin de permettre à son public de réagir en direct.

Mais cela ne s'arrête pas là: des logiciels permettent aujourd'hui de diffuser en direct sur Facebook une émission montée à partir de sources différentes. Alors le tour de passe-passe qui a fait passer cette vidéo datée de plus d'un an pour un Facebook live depuis l'espace n'a pas dû être très compliqué à mettre en place. Et si ceux qui ont avalé la pilule sans broncher sont si nombreux, c'est peut-être que Facebook évolue si rapidement que tout le monde n'a pas le temps de suivre.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK