Direct / Procès du musée juif: les proches des accusés (direct commenté)

Procès de la tuerie du musée juif: la grand-mère de Mehdi Nemmouche témoigne (direct commenté)
2 images
Procès de la tuerie du musée juif: la grand-mère de Mehdi Nemmouche témoigne (direct commenté) - © IGOR PREYS - BELGA

Dans le procès de la fusillade du Musée Juif, la matinée est consacrée au rapport d'expertise mentale concernant Nacer Bendrer. Le psychiatre Beine a réalisé cette évaluation en 2016. Il est à la barre ce vendredi. Concernant Mehdi Nemmouche, le psychiatre (le docteur Beine) a remis un rapport de carence. L'accusé a refusé de se soumettre à une quelconque évaluation. 

La suite de la journée est consacrée aux auditions de plusieurs membres des familles de Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer. La grand-mère de Mehdi Nemmouche est notamment appelée à témoigner. Au début de ce procès, lors de la constitution de la liste des témoins, Mehdi Nemmouche s'y était formellement opposé. Les parents d'accueil de Mehdi Nemmouche figurent également sur cette liste des témoins ainsi que la maman de Nacer Bendrer. La tante, la grand-mère la mère d'accueil et un ami de Mehdi Nemmouche ont tous rendus un certificat médical. Il faut se contenter de la lecture de leurs auditions réalisées au début de l'enquête. La mère de Nacer Bendrer, par contre, vient témoigner en personne. 

En résumé : 

  • Le docteur Beine ne détecte chez Nacer Bendrer aucun signe pathologique qui correspondrait à une maladie mentale. Il ne présente aucune trouble qui pourrait déboucher sur son irresponsabilité.

  • Pour l'expert, Nacer Bendrer ne présente aucune maladie qui le rende dangereux pour autrui, mais cela ne veut pas dire qu'il ne pourrait pas être un danger pour autrui en tant qu'homme.

  • L’audition de la grand-mère de Mehdi Nemmouche est lue devant la cour : " Je ne pleure pas pour moi, mais pour les victimes. C'est un déshonneur pour moi et pour la famille, je le renie "

  • Devant les enquêteurs, un ami de Mehdi Nemmouche se souvient qu'à sa sortie de prison en décembre 2012, il crie "Allah akbar". 

  • Sur les faits, la mère d'accueil de Mehdi Nemmouche précise :"cela lui ressemble si peu, surtout des agissements de sang-froid comme ça".

  • Les tantes, l'oncle et la grand-mère de Mehdi Nemmouche l'ont tous trouvé changé après sa sortie de prison en 2012. "Il faisait des prières et portait la barbe et la djellaba."

  • La famille d'accueil de Mehdi Nemmouche et sa famille biologique décrivent toutes deux un enfant perturbé ou triste à cause de ses séjours dans l'autre famille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK