Agriculture: les mesures de soutien aux secteurs bovin, porcin et fruiticole sont prolongées

Peste porcine africaine: les mesures de soutien aux secteurs bovin, porcin et fruiticole sont prolongées
Peste porcine africaine: les mesures de soutien aux secteurs bovin, porcin et fruiticole sont prolongées - © JEAN-LUC FLEMAL - BELGA

Le ministre de l'Agriculture et des Indépendants, Denis Ducarme, a annoncé avoir prolongé les mesures prises l'an dernier afin de soutenir les secteurs bovin, porcin et fruiticole (pommes et poires) pour les deux premiers trimestres de l'année 2020. Des secteurs en difficulté, notamment en raison de la crise de la peste porcine africaine pour le secteur porcin, mais également en raison des intempéries pour le secteur fruiticole.

M. Ducarme (MR) a fait parvenir une note aux caisses d'assurances sociales des indépendants afin de soutenir ces secteurs en difficultés. Ceux-ci pourront, selon les cas, disposer d'un report, d'une dispense ou d'une réduction de leurs cotisations, a-t-il précisé dans un communiqué.

"Les secteurs bovin, porcin et celui des pommes et des poires connaissent d'importantes difficultés. C'est aussi le cas des indépendants situés à proximité du foyer de peste porcine africaine. J'ai donc pris la décision de prolonger les mesures de soutien dont ils bénéficiaient en termes de cotisations sociales. Cette mesure donnera de l'oxygène aux producteurs et complète les autres mesures de soutien déjà adoptées pour soutenir ces secteurs", a indiqué le ministre.

Concrètement, les indépendants concernés par ces mesures pourront introduire une demande auprès de leurs caisses d'assurances sociales afin d'obtenir pour les deux premiers trimestres de l'année 2020 le report de paiement de leurs cotisations sociales, sans majoration de paiement et sans impact sur les prestations sociales, la baisse de leurs cotisations sociales provisoires - en fournissant à leurs caisses d'assurances sociales les éléments témoignant de la baisse de revenus liés à la crise - et, enfin, le le regroupement des demandes de dispense selon la nouvelle procédure de dispense appliquée par l'INASTI, "qui assure dorénavant un traitement des demandes plus rapide et plus uniforme".

Journal télévisé du 13/09/2019