Le Hamas menace l'Autorité palestinienne de représailles après des arrestations

Un cadre du Hamas a menacé samedi l'Autorité palestinienne de représailles après l'arrestation en Cisjordanie d'une centaine de membres du mouvement islamiste, envenimant un peu plus la crise désormais ouverte entre les deux rivaux politiques.

Réconciliés il y a un an, le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, et le Fatah du président Mahmoud Abbas, sont de nouveau à couteaux tirés: leur gouvernement d'union basé à Ramallah ne peut plus se rendre à Gaza, les membres du Fatah à Gaza disent vivre dans la "peur" et des militants du Hamas en Cisjordanie occupée sont arrêtés chaque mois.

Ismaïl al-Achqar, cadre du Hamas, a dit dans un communiqué "redouter que les forces de sécurité [de l'Autorité palestinienne] ne deviennent une cible pour la résistance [ndlr, le Hamas]si elles continuent leurs rafles en Cisjordanie". "Le Hamas ne peut pas se rendre face à une bande de traîtres et de mercenaires et exhorte les esprits éclairés au sein du Fatah et tous les patriotes à faire cesser ce mauvais feuilleton", poursuit le texte.

Le Hamas accuse régulièrement l'Autorité de se compromettre avec l'ennemi israélien en poursuivant sa coopération sécuritaire avec l'Etat hébreu, qui est la pierre angulaire des accords sur l'autonomie mais que les Palestiniens menacent régulièrement de rompre. Vendredi, un responsable palestinien avait annoncé l'arrestation d'une centaine de membres du Hamas qui "avaient l'intention de perpétrer des attaques contre l'Autorité palestinienne".

Le Hamas avait aussitôt dénoncé une "dangereuse escalade qui bloque la réconciliation".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK