Made in Belgium: Automatic Systems contrôle le monde depuis Wavre

Tout a commencé par la fabrication des barrières de contrôle d'accès pour les premiers parkings urbains
Tout a commencé par la fabrication des barrières de contrôle d'accès pour les premiers parkings urbains - © RTBF

C'est à Wavre que tout a commencé, l'idée a germé dans le tête de Michel Conraedts à l'aube des années 70. Depuis Automatics Systems est devenue le leader mondial des équipements de contrôle d'accès pour les véhicules et les personnes. Une histoire étonnante.

Tourniquets, portiques, barrières, le métro de Bruxelles, de Barcelone, l'Aéroport de Roissy, les barrières de péage, l'OTAN, la Commission européenne, Bank of America et tant d'autres sont équipés de barrières ou d’équipements de contrôle de personnes conçus et imaginés par Automatic Systems basée à Wavre.

L'entreprise, créée par, le belge, Michel Conraedts en 1970 et aujourd'hui rachetée par un groupe français, s'articule  autour de deux centres de recherche et développement, l'un à Wavre et l'autre à Montréal et 6 sites de production à travers le monde, dont bien sur, le principal, celui de Wavre.

Des barrières vendues dans 60 pays

Tout a commencé par la fabrication des barrières de contrôle d'accès quand les premiers parkings urbains ou d'aéroports ont été construits. Michel Conraedts avait eu le nez fin. Aujourd'hui ses barrières de tous types se vendent dans plus de 60 pays au monde.

Quand il évoque son succès, Michel Conradets évoque deux idées: la confiance et l'esprit de famille. "La confiance, car un patron doit s'entourer d'un personnel en qui il a confiance et qui au fil du temps aura confiance en son patron . C'est comme cela qu'on se responsabilise et qu'on crée un esprit de famille."

Aujourd'hui française, cette entreprise voit son chiffre évoluer de 20 % chaque année depuis quatre ans pour atteindre un chiffre d'affaires annuel de 60 millions d'euros. 300 travailleurs y fabriquent chaque année 5000 barrières et 2500 portillons.

RTBF

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK