Les "mères en colère" se battent pour toucher la pension alimentaire de leurs enfants

En Belgique, plus d'un ménage sur 10 qui devrait recevoir une pension alimentaire est confrontée à un défaut de paiement et plus de 90% des démarches entamées pour recouvrir des pensions alimentaires impayées, sont entamées par des femmes. Pour répondre au problème des mauvais payeurs, une loi créant un Service des Créances Alimentaire, le SECAL, est adoptée en 2003. Le SECAL est alors un service universel d'avance et de recouvrement des pensions alimentaires non ou mal payées sans restriction. 

 

Malheureusement, cette loi, qui se voulait universelle et promettait un service accessible à tous et toutes, fût modifiée à plusieurs reprises. L'accès au service du SECAL est aujourd'hui conditionné par un plafond de revenu salarial. Le nouveau groupe "Mères en Colère" réunit actuellement une dizaine de femmes, victimes de ces normes d'accès restrictives au SECAL. Elles luttent ensemble pour la réinstauration d'un SECAL sans limitation, duquel pourraient bénéficier tous les ayants droits et ainsi fuir la précarité.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK