Les immanquables du 8 mars

Les immanquables du 8 mars
10 images
Les immanquables du 8 mars - © Tous droits réservés

"Toutes et tous en grève !" Cette année encore, le 8 mars sera une journée pleine d’actions, marquée par des grèves, des piquets et des rassemblements. Les Grenades vous détaillent les événements autour de cette date, en Wallonie et à Bruxelles, en présentiel ou virtuel, avec les collectifs et associations qui participeront à la grève. C’est l’opportunité de se mobiliser ensemble en faveur des droits des femmes.

Le sexisme est partout, nous aussi

Pour l’occasion, le Collecti.e.f 8 Maars organise plusieurs actions partout en Belgique. "La grève féministe est un arrêt de travail collectif mené par les femmes et minorités de genre pour mettre à l’arrêt un monde qui les déconsidère. C’est une grève du travail rémunéré et des activités domestiques, c’est une grève de la consommation et des rôles imposés par les stéréotypes de genre, c’est une grève du soin aux autres. "


►►► A lire aussi : Grèves des femmes : un outil d'émancipation à travers l'Histoire


"Marre d’être les roues de secours de l’état, toutes en grève !" Cette année, dans toute la région wallonne et à Bruxelles, les femmes de Vie Féminine, mouvement d’éducation permanente féministe ancré dans les milieux populaires, ont décidé de multiplier les propositions et de proposer des rencontres, des webinaires et des actions.

"Ce 8 mars 2021 sera l’occasion d’affirmer que l’Espace Public est aussi le nôtre, en l’investissant massivement, de manière virtuelle ou réelle. Ce sera aussi l’occasion de mettre le focus sur 5 domaines et d’exiger une meilleure prise en compte, plus concrète : la sécurité sociale, les violences faites aux femmes, la situation des personnes sans papiers, la question du soin aux autres, les politiques antiracistes."

Le choix de ces revendications s’est porté sur des discriminations exacerbées par cette crise sanitaire, sociale et économique sans précédent. Selon les femmes de Vie féminine, la société traite les femmes comme des roues de secours. "En s’en servant pour pallier les manques structurels, en ne considérant pas suffisamment leur apport, en ne pensant pas à la pérennisation d’un système d’organisation de la société plus juste, plus égalitaire, plus solidaire."

 

À l’occasion des 100 ans de Vie Féminine et pour rappeler l’urgence de soutenir les luttes des femmesAxelle magazine vous invite à découvrir le premier épisode du podcast mensuel Passeuses !

Le 1er épisode, "La nuit, elles croient à la lumière", sort ce 8 mars et explore le féminisme en temps de crise, de la Première Guerre mondiale à la pandémie du coronavirus. "Puisque l’histoire des femmes, peu connue et peu enseignée, éclaire notre présent, nous avons eu envie de comprendre. Comment les féministes traversent-elles les grandes crises ? Comment peuvent-elles être solidaires quand elles sont hors-la-loi ? Quelles sont leurs multiples résistances, comment se mettent-elles en place, quel monde laissent ces femmes qui se battent ?" Des interviews, des témoignages et des entretiens exclusifs.

Rejoignez WoWo Community au "Sommet des Femmes Inspirées & Inspirantes", le 8 mars de 9h à 17h30, gratuit, online et en live sur BXFM 104.3. Découvrez-y des oratrices et orateurs hors du commun qui viendront s’exprimer sur les femmes, leur place en Belgique et l’évolution des mentalités du point de vue de l’égalité des chances.

Pour cette occasion, WoWo Community & BXFM souhaitent permettre à toujours plus de femmes de se connecter entre elles et de se mobiliser en faveur des droits des femmes, de leur bien-être et de leur participation à la vie politique et économique. Permettre une prise de conscience des avancées en matière d'égalité de genres avec des invité.es inspirant.es !

Le Tec et la Wallonie, s’associent pour lutter contre le harcèlement sexiste ! "95% des Wallonnes témoignent avoir déjà fait l’objet de sexisme dans l’espace public. La crise du coronavirus et le confinement n’ont pas arrêté ce phénomène." C’est pour cette raison qu’en marge du 8 mars, Christie Morreale, Ministre wallonne de l’Égalité des chances et des Droits des femmes, Vincent Peremans, Administrateur général du TEC et Philippe Henry, Ministre wallon de la mobilité, lancent une nouvelle campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexiste dans l’espace public.

Dans le cadre du festival Intersections, organisé par Psst Mlle, les Déchainé·es, collectif bruxellois, féministe et indépendant, qui a choisi le vélo comme outil d’émancipation et de lutte collective, organise un tour à vélo véner le 8, qui commence à 14h00 à l’Esplanade du Trône. Amenez-y vos pancartes et slogans !

Le parcours est accessible et tente d’éviter les rails de tram et pavés. "Parce que l’espace public est un espace oppressif, conçu par et pour ceux qui l’occupent et y dominent. Un espace de violences : harcèlement de rue, répression policière, sentiment d'insécurité, agressions sexistes, transphobes, homophobes, etc. Parce que nous avons la force de lutter : nos vélos, nos voix, nos pancartes, notre solidarité et notre sororité sont nos armes ! Les Déchainé·es rouleront à nouveau sur le Patriarcat !"


►►► A lire aussi : A vélo, Les hirond'ELLES prennent leur place dans la ville


Le collectif 8 mars Louvain-la-Neuve organise une distribution de protections hygiéniques contre la précarité menstruelle le 8 mars de 14h45 à 15h45 à la Place de l’Université. "13% des femmes, plus menacées par la précarité, ont dû à un moment choisir entre leur repas ou acheter des protections hygiéniques. Mais des solutions existent déjà ! A l’université de Gand, des distributeurs sont mis à disposition avec des protections hygiéniques pour ces étudiantes. En novembre, l’Ecosse a voté en faveur d’un accès gratuit aux protections périodiques.

Le collectif pense que les protections hygiéniques doivent être considérées comme des bien de premier nécessité, et que l’université devrait en mettre à disposition de ses étudiantes. Venez-en chercher !

Pour sa 4ème édition, la Cycloparade invite les citoyen.ne.s à rejoindre la grande " Cyclo-parade féministe " le 8 mars entre 12h et 18h ! A vélo, roller, en poussette, en skate, en fauteuil roulant ou à pied, Liège se bouge pour les droits des femmes. Il est possible de participer par petits groupes à différentes balades organisées autour de différents lieux, monuments ou institutions qui permettent de poser une réflexion sur les droits des femmes.

Rendez-vous sur l’Espace Trivoli, après ou avant votre ballade, autour d’une construction collectives créée par des artistes liégeois !

L-Tour, vous invite à suivre un panel passionnant le 10 mars de 19h à 21h30 : Ces femmes (trop méconnues) qui changent le monde – Nouveaux métiers ? Quels objectifs ? Quels enjeux ? Quels moyens ? Diverses oratrices vont être invitées à présenter leurs réalisations, venant du monde militant ou professionnel, couvrant des secteurs aussi différenciés que les domaines du matrimoine, de l’occupation de la ville, de l’information sur le net, de transmission de la mémoire, de l’analyse critique ou de moyens financiers octroyés.

"Les femmes ont toujours occupé une place prépondérante comme actrices de changements de société. Pourtant elles restent considérées comme irrémédiablement "dévouées", bénévoles perpétuelles, silencées dans une société qui ne les conçoit que comme "petites mains", sans aucun besoin spécifique pour réaliser les changements sociaux qu’elles visent, en particulier quand ils les concernent en tant que groupe social spécifiquement discriminé (les "assignées-femmes"). "

Les étudiantes de l’ULB en grève le 8 mars, invitent les étudiantes à ne pas travailler, à ne pas aller en cours et montrer que quand les femmes et minorités de genre s'arrêtent, tout s'arrête ! Elles dénoncent également l’invisibilisation du travail féminin, les violences sexistes et le harcèlement présents sur le campus.

L’évènement commence à 8h30 et exige : des mesures contre les discriminations vécues quotidiennement par les femmes et minorités de genre à l’ULB, des conditions d’apprentissage et de travail égalitaires et la fin de la précarité étudiante et des mesures contre le renforcement des inégalités par la crise du Covid.


►►► A lire aussi : Harcèlement à l'université: "J'en garde des séquelles"


Rejoignez, le FPS régionale de Charleroi, au Rallye féministe ! Quoi de mieux pour prendre l’air, seul.e ou à 4 (vous et votre bulle) ? Inscrivez-vous, vous recevrez le règlement et un plan de la ville de Charleroi et vous partirez à la découverte du parcours! Vous découvrirez ou redécouvrirez des lieux comme la gare, l’Eden, le planning familial des FPS, mais bien plus encore! L'objectif est de tester vos connaissances autour du Féminisme. Il y a même des cadeaux à la clé !

La collective Noms Peut-Être relance ses balades féministes et a choisi de mettre en avant les femmes ayant marqué les Marolles ! Du 6 au 13 mars, vous découvrirez quelles places les femmes de ce quartier ont eues à travers l'histoire. Qui se cache derrière le nom du quartier, sur les murs et sur les pavés. Étant donné le contexte sanitaire, le format de cette année sera un peu différent : la collective propose une balade sonore, accessible via leur site, pour découvrir les Marolles sous un nouveau jour, et à votre rythme !


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe


Vous également êtes convié.es à marcher avec le K’fem, Vie féminine et la Collective Noms peut-être le 8 mars pour une ballade un peu spéciale. L'itinéraire se composera d'une vingtaine de rue qui serons renommées avec de nouvelles plaques aux noms de femmes illustres de l'histoire. Vous ferez également quelques escales aux différentes manifestations organisées dans la ville à l'occasion du 8 mars. Le rendez-vous de départ se fera à 9h au 18 rue de la Sablonnière.

Femmes de mars , est un réseau de plusieurs institutions socioculturelles de Charleroi qui se sont associées afin de vous proposer un programme autour du 8 mars. Une foule d'activités destinées aux ados et adultes, aux femmes et aux hommes. Le temps de rappeler, sensibiliser et de combattre les inégalités, violences et stéréotypes vécus au quotidien par les femmes à travers le monde mais aussi à Charleroi.

Il était donc primordial pour les Femmes de Mars de vous proposer un rendez-vous dans l'espace public. Deux rendez-vous sont prévus le lundi 8 mars de 16h à 17h et de 17h30 à 18h30 sur la place Buisset et la place Verte 

L’équipe des Jours Heureux vous propose de découvrir le livre "Balance ta Grenade, un regard féministe qui dégoupille la société" de Safia Kessas avec l’équipe des Grenades : Camille Wernaers, Mathieu Neuprez et Hassina Semah.

Adapté des chroniques radio du même nom, chaque billet sélectionné est suivi d’éclairages pédagogiques et autres pistes féministes. Des thèmes aussi variés que le sport, la sieste, la précarité, les violences faites aux femmes ou encore le racisme et la colonisation.Un ouvrage à mettre entre toutes les mains de sept à cent-sept ans. La plume acidulée mais toujours drôle, Safia Kessas propose ici un outil essentiel à qui veut rejoindre le mouvement féministe, si ce n’est pas déjà fait !


►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici


Cet article a été écrit dans le cadre d'un stage au sein de la rédaction des Grenades.

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK