Les Grenades ont débarqué sur les ondes cet été

Après la série de podcasts En tête à tête, qui décrypte le confinement et la crise sanitaire en donnant la parole à des femmes expertes, Les Grenades sont revenues en radio cet été avec une série d’émissions inédites qui parlent du genre et diffusées sur La Première.

Cette tranche a mis en évidence des thèmes qui ont fait l’actu 2020 et qui intéresse tout le monde: les corps d’été, le plaisir féminin, Tinder ou encore les métiers de première ligne durant la crise du coronavirus.


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe


Nous avons pris le temps de nous poser après ce début d'année chahuté pour analyser certains enjeux qui demeurent importants pour les femmes et toute la société.

Chaque émission sera animée par la journaliste et réalisatrice Safia Kessas. Pour en parler, nous avons dégoupillé les sujets à l'aide de chroniques et d'interviews et avec nos invitées dans une ambiance estivale, musicale, grenadine et acidulée.

Retrouvez toutes les émissions ci-dessous.

EPISODE 1 : femmes et colonisation, 60 ans d'indépendance du Congo

Le débat sur le déboulonnage des statues de Léopold II a aussi occulté l’histoire sociale du Congo belge, et avec elle, le rôle des femmes congolaises et belges durant la colonisation. Quelle a été leur influence sur les masculinités ou la famille? Est-ce que le Congo a aussi été comme d'autres territoires colonisés, un grand "safari sexuel" ? Quel est l'impact de la colonisation sur les femmes noires aujourd'hui ? Nous répondons à ces questions avec nos invitées: Amandine Lauro, chercheuse et professeure en histoire de l’Afrique, du genre et de la colonisation à l’ULB et Priscilla Adade, actrice, professeure au cours Florent et entrepreneuse.


►►► A lire : Les femmes, la colonisation, et ce qu'il en reste…



►►► A lire : Colonisation: aux origines de l'hypersexualisation des femmes noires


EPISODE 2 : corps d'été, corps parfaits ?

L'été est là, et les injonctions aux corps parfaits se font toujours plus pressantes. Et c'est le même refrain chaque année, au fur et à mesure que le bruit des vagues et l'image des transats au bord de la piscine, se rapprochent. Les corps d'été annoncent une saison qui nous fait entrer de plain-pied dans la société des apparences. Comment vivre ces injonctions quand les corps ne rentrent pas dans les cases ? Où se place la norme du corps, plus particulièrement des femmes grosses et de la grossophobie avec laquelle ces femmes doivent composer au quotidien ? Nos invitées : Pelphine Dodot, instagrammeuse avec le compte Corps Cools et Gabrielle Deydier, autrice et coréalisatrice du film "On achève bien les gros".


►►► A lire : Corps d'été, corps détestés


EPISODE 3 : est-ce que le Covid a eu la peau de Metoo ?

Elles ont été en première ligne à la maison pour s'occuper des enfants et de la gestion du quotidien, dans les métiers de service et de soin. Avec le confinement, les termes de "travail domestique" ou "travail ménager" sont revenus au-devant de la scène. Mais le foyer, pour les femmes, c’est aussi la promiscuité, l’isolement, tensions et huis clos familial.... et avec lui une recrudescences des violences domestiques. Metoo semble être passé au second plan, face à la crise sanitaire. Alors, assiste-t-on à un recul des droits des femmes ?


►►► A lire : La crise du coronavirus, entre visibilisation et invisibilisation des femmes


EPISODE 4 : sommes-nous tous égaux, toutes égales face aux applications de rencontre ?

Les vacances sont bien là. Et après cette longue période de confinement, le bal des rencontres pour les cœurs à prendre, les âmes volages ou les polyamoureux.euses reprend son cours. Les algorithmes ont investi les relations amoureuses. "Swiper" à droite, "swiper" à gauche, les afficionados des appli de rencontres connaissent bien ce mouvement du pouce. Bumble HappnTinder playme ont fait leur apparition dans la vie de millions de personnes dans le monde. Ces applications au succès tsunamique créent-elles des gens heureux ? Nos invité.es : Jacques Marquet, professeur de sociologie à l'UCLouvain et co auteur "Amours virtuelles" et Laïss, utilisatrice aguerrie des appli qui partage l'expérience de ses rencontres.


►►► A lire : Tinder Surprise


EPISODE 5 : les infirmières, qui prend soin d’elles ?

Dans cette émission, nous prendrons le pouls du personnel soignant, un personnel majoritairement féminin. Dans l’imaginaire collectif, l’infirmière est presque toujours maternelle, héroïne de guerre voire espionne telle une amazone moderne ou même une source de fantasmes. Mais en tout cas l’infirmier… est (presque) toujours une femme. Et ce métier requiert des efforts physiques et mentaux particuliers. Depuis la crise du covid, ces femmes d’ordinaire invisibilisées ont été mises en lumière. Applaudies tous les soirs car nos sociétés sont en train de se rendre compte qu’elles reposent sur ces métiers essentiels, des métiers souvent mal payés, et que l’on exerce par passion, alors après cette crise majeure que nous avons traversée, est-ce que la passion suffira pour continuer ? Nous tirons le bilan de santé du personnel soignant avec nos invitées, Pauline Kalomba, infirmière à l’hôpital d’Ixelles, et Florence Degavre, chercheuse à l’UCL.


►►► A lire : Care, soin et sollicitude: des mots au féminin?


EPISODE 6 : le vin a-t-il un genre ?

Dans cette émission, nous levons le voile sur un thème à vous faire tourner la tête : le vin a-t-il un genre ? Est-ce que les femmes sont attirées par certains vins en particulier ? Peut-on classer le vin selon un codage XX ou XY ? D’un côté, on aurait un vin costaud et bien bâti pour les hommes, de l’autre un vin élégant et délicat pour les femmes? Et même si les préjugés et les habitudes restent tenaces, de nombreux vins produits par des vigneronnes sont riches et structurés. Nos invitées, Sandrine Goyvaerts, caviste et autrice de plusieurs ouvrages (dont le dernier est intitulé "Vigneronnes") et a créée l’association Women do wine et Barbara Hoornaert, sommelière, et propriétaire d’un restaurant qui allie vins et mets.


►►► A lire : Un toast à mes sœurs


EPISODE 7 : les femmes et la tech, le nouvel eldorado

Ensemble, nous essayerons dans cette émission de comprendre pourquoi le secteur de la tech, comme on dit, peine à s’ouvrir aux femmes alors que le secteur est en pénurie et recrute. Saviez-vous qu’à Bruxelles, seulement 8% des jeunes femmes suivent les filières et ce chiffre tombe à 7 % en Wallonie. Côté start-up, c’est pas mieux, le nombre de femmes qui se lancent dans la création d’entreprises sont peu nombreuses. Qu’est-ce qui rebutent les femmes ? L’ambiance y est-elle sexiste ? En charriant un peu, les mauvaises langues disent que les femmes seraient moins compétentes ? Évidemment, la réalité est plus complexe et les initiatives d’ailleurs se multiplient pour changer la donne . Nos invitées : Loubna Azghoud, dirigeante de Women in Tech, et Hélène Ruelle, codeuse dans le développement mobile, qui s’est reconvertie après une période de vache maigre.


►►► A lire : Nouvelles technologies: à la recherche des programmeuses de la sororité


EPISODE 8 : le grand retour du plaisir féminin

Pour ce dernier numéro, on lève le voile sur un thème dont on parle de plus en plus, le plaisir féminin. Seul organe entièrement dédié au plaisir et à la jouissance, le clitoris a été dénigré pendant très longtemps par la médecine et par des siècles de catholicisme, qui voyaient là une petite chose inutile et honteuse. Un obscurantisme qui a laissé des traces puisqu’encore aujourd’hui, nombreuses sont les femmes qui ignorent tout simplement où il se trouve ! Il était une fois toute une génération qui en avait marre du tabou qui entourait leur désir, leur plaisir et leur clitoris. La parole sur la sexualité féminine se libère aujourd’hui de façon décomplexée, grâce aux réseaux sociaux, de façon directe et cash. Nos invitées, Camille Aumont Carnel, instagrameuse qui a créé le compte instagram "je m’en bats le clito", une star du digital car son compte est suivi par 655.000 personnes, et Tommy de Ganck, chercheur en histoire de la sexologie et de la gynécologie et également professeur dans le master genre, auteur de nombreux essais sur le sujet et plus particulièrement sur le plaisir féminin.


►►► A lire : L'histoire oubliée du plaisir féminin



Une série audio Les Grenades pour La Première. Présentation : Safia Kessas, Réalisation : Mathieu Neuprez, Journaliste : Camille Wernaers, Assistante: Lise Lamouche


Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK