Le rappeur T.I force sa fille à passer des tests de virginité

Le rappeur T.I force sa fille à passer des tests de virginité
Le rappeur T.I force sa fille à passer des tests de virginité - © Tous droits réservés

Mardi dernier, le Podcast "Ladies Like Us" de Nazanin Mandi et Nadia Moham, a invité le rappeur T.I pour une interview. Vous l’avez peut-être déjà vu dans le clip de la chanson Blurred Lines où il nous rappait alors ce doux passage : "So, hit me up when you pass through I'll give you something big enough to tear your ass in two", dont je vous laisserez le soin de traduire les paroles si le cœur vous en dit.

Interviewé par les deux animatrices sur la façon dont il envisageait la paternité et plus précisément sa manière d’aborder les questions d’ordre sexuel avec ses enfants notamment, avec ses deux filles. T.I a déclaré, fier comme un paon, accompagner sa fille ainée de 18 ans chez le gynécologue chaque année depuis maintenant deux ans pour "vérifier son hymen et s’assurer qu’il est toujours intact".

Oui, vous avez bien lu et non, comme vous vous en doutez, ce n’est pas de la pure bienveillance paternel. Nous sommes en 2019 et c’est toujours la consternation. Bien évidemment, il est important pour les parents que les organes et membranes de leurs enfants se portent au mieux, cela dit, certains semblent avoir oublié qu’il est tout aussi important que l’intégrité et les droits de leur descendance bénéficient de tout autant de prévenance. 

En bon père de famille…

Dans ce passage hallucinant, le rappeur T.I explique qu’après avoir demandé au gynécologue la vérification de l’état de l’hymen de sa fille, ce dernier le prévient qu’une telle information ne peut lui être communiquée puisqu’elle relève du secret médical (pour rappel, le droit de chaque individu à maîtriser les données médicales qui le concerne). Mais comme l’annonce T.I, il n’y a pas de soucis, sa fille est absolument d’accord de signer une décharge qui autorise son médecin à briser le sceau du secret médical. Il le lui demande d’ailleurs, toujours en présence du médecin et, apparemment, il n’y a aucun problème. Après tout, à 18 ans, en plein rendez-vous gynécologique pour vérifier l’état de son hymen, donc de sa virginité, donc de sa pureté (nous y reviendrons) face à son père, qui ne se sentirait pas pleinement libre de prendre une décision parfaitement consentie et éclairée ?

Le médecin, probablement pris d’un sursaut déontologique, souligne alors qu’un hymen peut avoir été endommagé de multiples manières, par exemple en faisant du sport comme avec le cyclisme ou l’équitation. Mais T.I, génie de son époque, rassure le docteur car sa fille ne fait pas de sport, ni vélo, ni cheval ! CQFD, donc pouvons-nous passer au test puisqu’il semble être d’une importance capitale de savoir si cette jeune fille est toujours vierge. L’internet sera donc heureux et rassuré de le savoir puisque selon les dires du père, l’hymen et la vertu de sa fille sont saufs. 

L’hymen des femmes n’est pas celui que vous croyez !

La membrane déchaine les passions depuis toujours et a longtemps été brandie en étendard de la virginité. C’est un mensonge. Ni plus, ni moins qu’un mythe  socialement construit de plus pour contrôler le corps des femmes. L’hymen est en réalité une petite membrane qui se trouve à l’entrée du vagin chez la femme. Fun fact : On le retrouve chez d’autres espèces comme les éléphants, les chimpanzés mais aussi les lamas ! Très souple, cette membrane se détend pendant les rapports sexuels. Elle ne se déchire pas forcément et son franchissement n’est pas nécessairement douloureux ni automatiquement accompagné de saignements lorsqu’il s’agit de la première fois qu’un pénis passe par là. On ne peut donc pas prouver la virginité ou la non-virginité d’une personne en se basant sur l’état de son hymen tout comme on ne peut pas non plus présumer de son activité sexuelle en se basant sur lui.

En lisant ce passage, le rappeur T.I s’écria "Qu’est-ce donc là que j’apprends ? Comment alors puis-je savoir de source sûre si ma fille est toujours vierge ?". Et bien en lui demandant et en lui faisant confiance tout simplement. Si vous voulez connaitre l’état d’un hymen, posez la question à sa propriétaire (à noter que si vous êtes son père et qu’elle vous envoie balader, vous l’aurez bien cherché).

T.I est un père quelque peu naïf ; envisager la sexualité comme se limitant à la rencontre d’un vagin et d’un pénis, est terriblement réducteur. Comme beaucoup de choses dans ce monde, la sexualité possède de nombreuses facettes et est loin de se résumer à la pénétration hétéro-normée et sa fille l’a peut-être compris elle aussi. 

Dépasser le mythe

L’Organisation mondial de la Santé a déjà fermement condamnée cette pratique invasive inutile. Plus grave encore, elle considère ses tests comme "une violation des droits fondamentaux des filles et des femmes". L’OMS estime qu’il s’agit d’une pratique "douloureuse, humiliante et traumatisante" et invite les professionnels de la santé à la supprimer. En effet, pour réaliser ce test de virginité, deux techniques existent, l’une consistant en l’inspection de l’hymen, l’autre en l’insertion de doigts dans le vagin. Ces méthodes, en plus de risquer de provoquer des saignements ou des infections peuvent également endommager les organes génitaux. Sans compter la violence psychologique qui peut en résulter comme la perte d’estime de soi, le sentiment de culpabilité ou encore une vie sexuelle défectueuse.

Plutôt que de toujours vouloir surveiller et contrôler la sexualité des femmes, n’est-il pas temps, enfin, d’établir un cadre serein dans lequel la confiance et la parole serait de mise pour permettre aux sexualités des filles et des femmes de se développer et s’épanouir librement, en confiance et sans honte ?

Sophie Mincke

 

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par Alter-Egales (Fédération Wallonie Bruxelles) qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

https://www.who.int/reproductivehealth/virginity-testing-elimination/en/

https://www.podcastone.com/ladies-like-us-with-nazanin-and-nadia

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK