Katie Bouman cyberharcelée : Sur Wikipédia, une guerre larvée pour plus d'égalité

Katie Bouman cyberharcelée : Sur Wikipédia, une guerre larvée pour plus d'égalité
Katie Bouman cyberharcelée : Sur Wikipédia, une guerre larvée pour plus d'égalité - © Tous droits réservés

La semaine passée, la chercheuse Katie Bouman était mise en avant pour son travail sur les algorithmes qui ont permis la photo du trou noir et cela n’a pas été au goût de tout le monde. Elle est en effet victime de harcèlement sur les réseaux sociaux et sa page Wikipédia en anglais a été signalée au point de presque disparaître, les détracteurs estimant qu’elle n’était que l’une des 200 chercheurs et chercheuses à travailler sur le projet (dont 40 femmes), ce que les médias n’avaient pourtant pas oublié de préciser. La chercheuse elle-même n’a pas manqué de dire qu’il s’agissait d’un travail collectif. "Ce n’est pas un algorithme ou une personne qui a créé cette image, elle a nécessité le talent incroyable d’une équipe de scientifiques du monde entier et des années de travail acharné pour développer l’instrument, le traitement des données, les méthodes d’imagerie et les techniques d’analyse nécessaires pour réaliser cet exploit apparemment impossible", a-t-elle posté sur sa page Facebook, mettant par-là à mal les accusations portant sur le fait qu’elle s’accaparait toute seule le crédit de la découverte. Il semble que la simple mise en avant de cette scientifique puisse suffire pour la harceler.

Il y a encore du travail pour la mise en avant des femmes scientifiques dans l’Histoire et notamment sur Wikipédia, estime Loraine Furter du collectif Just For The Record que Les Grenades ont interviewé à ce sujet. Le collectif questionne la représentation des genres sur Wikipédia et organise des marathons d’édition sur la plateforme collaborative pour mettre en avant des femmes ou des sujets féministes.

Est-ce que cela vous étonne qu’on s’en prenne à la page Wikipédia de Katie Bouman ?

"Pas du tout, justement parce que Wikipédia offre une visibilité importante à laquelle on peut s’attaquer. Il n’est pas toujours évident de savoir qui éditent les pages sur Wikipédia, mais il y a différents profils. Il y a des personnes qui prennent position ouvertement, comme nous à Just For The Record qui éditons Wikipédia de façon féministe.  Nous mettons en avant que prétendre que Wikipédia est neutre est dangereux et faux. Il y a des gens qui l’éditent dans une approche clairement masculiniste et qui ont pu être à l’œuvre dans le cas de la page de Katie Bouman et il y a une autre catégorie qui est celle des gens qui pensent écrire de manière neutre sur Wikipédia mais qui sont tellement baignés dans une culture sexiste qu’il y a des choses complexes dont ils ne se rendent pas compte quand ils écrivent".

Pourquoi est-ce que Wikipédia n’est-elle pas neutre ?

"Dès le début, le projet Wikipédia était problématique car 90% des éditeurs sont des hommes blancs, hétéros, dans la trentaine et qui ont un diplôme supérieur. C’est une analyse faite à l’occasion des 10 ans de Wikipédia qui l’a montrée. Et ce chiffre a fort surpris la communauté de Wikipédia elle-même, car il remet en question l’idéal de neutralité qu’ils mettent en avant tout le temps. Il y a des biais de représentations sur la plateforme qui font que les femmes sont moins représentées, par exemple les femmes artistes ou scientifiques, et cela est le reflet de ce qu’il se passe dans la vie, hors Wikipédia. Pour créer une page Wikipédia, il faut se baser sur des sources telles qu’un article scientifique. Ce genre d’article sera beaucoup mieux considéré par la communauté des éditeurs que celui d’un blog. Cela favorise une diffusion du savoir qui est traditionnelle et conservatrice. Il y a moins de sources scientifiques sur les femmes que sur les hommes, et Wikipédia reproduit cette invisibilisation alors qu’on vante sa neutralité. Il faut savoir aussi qu’une page sur une femme ou sur un sujet féministe sera plus scrutée et surveillée que celle sur le dernier épisode d’une série ou un jeu vidéo. On a travaillé avec le collectif sur la page en anglais du mot héros, qui était donc supposé être neutre mais qui ne mettait en avant que des héros masculins. Une de nos actions féministes sur cette page a été de rajouter des femmes mais aussi de remettre en question la notion d’héroïsme et les valeurs qui lui sont attachées. Un autre exemple est la page de Léonie Lafontaine, une grande figure du féminisme belge. En 2017, nous avons mis en avant le fait que sa page commençait par ces mots : "Moins connue que son frère Henry Lafontaine […]". Cela a depuis été modifié mais c’est fou de voir que cela avait été écrit et que cela restait sur cette page. Il y a donc aussi des biais dans la façon dont les choses sont écrites. La suppression des pages est un vrai risque, j’ai écrit une page sur une femme bruxelloise mentionnée dans un livre. J’avais mis comme source le livre et une autre source. La page a été supprimée directement. On a estimé qu’elle n’était pas assez connue, peut-être parce qu’ils n’ont rien trouvé sur Google... A un moment, la page de Catwoman qu’on avait rajoutée a aussi été supprimée, on se demande bien pourquoi".

Pourquoi il y a-t-il autant d’hommes qui éditent sur Wikipédia, et si peu de femmes ?

"Il y a plusieurs hypothèses, notamment que l’Histoire a toujours été écrite par des hommes à propos d’autres hommes et que c’est toujours le cas actuellement. C’est d’ailleurs utilisé comme argument pour justifier la présence d’autant d’hommes parmi les éditeurs Wikipédia, un homme universitaire m’a dit ça tel quel pour justifier les chiffres. Pendant longtemps, Wikipédia était édité dans un langage informatique qui ressemblait à du code, ce n’est plus le cas actuellement mais ça a pu rebuter certaines personnes à participer au projet. Il y a aussi une question de légitimité, il faut se sentir assez légitime pour pouvoir aller modifier un article avec ses connaissances. Il y aurait aussi une question de temps libre, il faut n’avoir rien d’autre à faire quand on rentre chez soi après sa journée de travail. Ce sont aussi massivement des hommes que l’on retrouve dans les conventions Wikipédia auxquelles nous avons assisté avec le collectif et c’est un environnement fascinant. On a découvert que ce n’était pas une communauté très bienveillante, qu’il y avait beaucoup de conflits. Ce n’est donc peut-être pas étonnant qu’il y ait autant de femmes qui commencent à éditer et puis qui arrêtent au bout d’un moment. C’est un lieu où tu peux avoir du pouvoir que tu n’as pas dans la vraie vie. Il y a des abus des pouvoirs, parce que les gens se permettent des choses derrière leurs écrans qu’ils ne se permettraient pas en face. Ce n’est donc pas un endroit sécurisant pour tout le monde, c’est un peu à qui les plus grosses couilles virtuelles. On retrouve là une manière très conservatrice de fonctionner. De manière générale d’ailleurs, les gens qui peuplent Wikipédia sont conservateurs, il y a eu des débats sur l’écriture inclusive et je peux vous dire qu’on ne va pas l’utiliser bientôt sur la plateforme. On a aussi essayé de travailler sur les règles qui concernent les sources pour les articles, si Wikipédia acceptaient des sources qui ne sont pas uniquement académiques ou scientifiques, cela pourrait être une solution pour une meilleure représentation. Mais on nous dit qu’il faut respecter les règles. La société avance plus vite que Wikipédia, mais Wikipédia a aussi une influence sur la société, c’est pour ça qu’on essaie de mettre des figures féminines en avant sur la page " héro ", parce que cela peut avoir un impact important. C’est un projet que je continue de trouver génial mais il faut savoir qu’il y a beaucoup de biais quand on lit un article sur Wikipédia".

En vous entendant parler, on a l’impression qu’une guerre larvée, secrète, est en cours sur Wikipédia, dont les utilisateurs et utilisatrices n’ont pas conscience quand ils consultent l’encyclopédie en ligne ? Qu’en pensez-vous ? Je parle de "guerre" mais le mot est peut-être trop fort…

"Non, c’est bien ça ! Il y a un vocabulaire très guerrier et militaire dans la communauté Wikipédia. On parle par exemple de guerre ou de conflit d’édition quand il y a des débats sur des articles au sein des éditeurs. Ces débats ont lieu sur des pages qui ne sont pas visible par ceux et celles qui lisent simplement un article sur Wikipédia. Quand on édite un article, on peut y laisser des commentaires pour les autres éditeurs et il y a des conflits sur ces pages. Il y aussi des programmes informatiques et des robots qui patrouillent sur Wikipédia pour surveiller tout un tas de choses, par exemple qu’il n’y ait pas de vandalisme sur les articles. Ils s’appellent les patrouilleurs, ce qui est aussi un langage guerrier. Ces robots repèrent aussi les insultes et ont eux-mêmes une page utilisateur où on peut voir leur nom et leur photo, ils ont souvent des noms militaires et des drones comme image pour les représenter. A nouveau, ce n’est pas un langage neutre".

Que peut-on faire en tant qu’utilisateur ou utilisatrice lambda ?

"Je pense qu’il faut que les gens comprennent que Wikipédia est un projet complexe et que les utilisateurs et utilisatrices doivent se poser des questions quand il y a des choses qui les interpellent sur l’encyclopédie en ligne, par exemple s’il est écrit à propos d’une femme qu’elle est "la mère de ", ou "la sœur de". Cela passe par plein de petits détails. Il faut aussi savoir que c’est une plateforme ouverte, l’idée est vraiment que tout le monde peut éditer et si l’article n’est pas parfait dès le début, ce n’est pas grave, quelqu’un d’autre viendra éditer à la suite. C’est pour ça que lorsque je donne cours, je donne une partie de l’examen sur Wikipédia, pour inciter le plus grand monde à y contribuer. Une telle encyclopédie est une révolution démocratique dans l’histoire de la publication, avec l’idéal d’un vrai savoir partagé. On n’a que peu accès aux salles éditoriales des autres encyclopédies par exemple. Ici, on pourrait s’en emparer.  Avec le collectif Just For The Record, nous essayons de déconstruire tout ce qui s’y passe. On partage aussi les codes qui ont lieu sur Wikipédia en-dehors de la communauté pour permettre à d’autres d’y entrer. Il faudrait que cela soit fait à l’école, il faudrait apprendre à utiliser Wikipédia dans tous les sens du terme. Par exemple, savez-vous que si vous cliquez en haut à droite d’une page Wikipédia, sur " Voir l’historique ", vous avez accès à toutes les modifications qui ont lieu sur une page et qui les a faites. Je vois dans l’historique de la page en français de Katie Bouman qu’elle a été fort modifiée récemment, et notamment par un homme qui travaille sur les armes et l’industrie de l’armement. Certains et certaines font hyper bien leur boulot ! Je vois aussi dans cet historique que l’éditrice Nattes à chat a travaillé sur l’article, elle fait comme nous des marathons d’éditions féministes sur Wikipédia. Il y a eu pas mal de mouvement sur cette page effectivement ! "

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK