Connais-toi toi-même? Mais connais-tu ton clito?

Connais-tu ton clito? De la haine du corps féminin
Connais-tu ton clito? De la haine du corps féminin - © Tous droits réservés

J’ai vu pour la première fois à quoi ressemblait un col de l’utérus à presque trente ans. C’était il y a quelques semaines. Quant au clitoris, j’ai longtemps cru qu’il s’agissait d’une simple petite boule en haut de ma vulve. J’ai découvert sa véritable forme en 2017, dans le même temps j’ai appris qu’il n’existait pas d’orgasme vaginal ou clitoridien. Ce que Freud (merci papy !) appelait orgasme vaginal est en réalité également causé par la stimulation interne du clitoris, qui est beaucoup plus grand qu’une "petite" boule (10 à 12cm).  

Ignorance

Cette ignorance de mon propre corps m’a stupéfaite mais ne vient pas de nulle part. D’abord, la science et la médecine ont été et sont encore dominées par des hommes. La véritable forme du clitoris est parfaitement décrite dès 1844, mais c’est l'urologue australienne Helen O'connell qui nous la rappelle en 1998 à l’aide d’échographies.

La gynécologue parisienne Odile Fillod a quant à elle permis en 2016 la première impression 3D d'un clitoris afin de montrer l'espace qu'il occupe et de sensibiliser le grand public à son sujet. Toutes ces chercheuses nous ont permis de (re)découvrir la partie immergée du clitoris, de relever l'approche machiste de la médecine sexuelle et le désintérêt pour le plaisir féminin dans la recherche et l'enseignement. Et depuis ? 

Depuis rien. On n’a toujours pas modifié les manuels scolaires en Belgique. On m’a pourtant appris à quoi ressemblaient d’autres organes internes, un poumon ou un cœur par exemple. Le clitoris, le seul organe du corps humain uniquement dédié au plaisir, est le grand oublié de l’Histoire. C’est vrai qu’il ne sert à rien pour faire des enfants.  Et que le plaisir féminin est encore mal considéré  en 2019. 

Vulve et vagin

Savez-vous aussi que ce que nous appelons le vagin est en fait la vulve ? Même les mots nous sont enlevés. La vulve est le mot à employer pour désigner l’ensemble de l’appareil génital féminin. Le vagin n’est qu’une partie de la vulve, à savoir le tube musculaire utilisé lors des relations sexuelles avec pénétration et lors des accouchements. La vulve est aussi maltraitée que le clitoris. Elle n’est visiblement jamais assez propre, une multitude de produits servent à la nettoyer, appelés produits d’ "hygiène féminine" (sic). Le vagin est pourtant auto-nettoyant. Est-ce qu’on a déjà vu en magasin des produits d’ "hygiène masculine" ? 

Industrie

C’est que toute une industrie se développe sur nos complexes, et cette industrie est alimenté par une autre: la pornographie. Dans les films pornos, les actrices sont souvent intégralement épilées et ont recours à la labioplastie, cette chirurgie qui sert à réduire ou à rendre symétriques les petites lèvres. Pourquoi ? Pour que rien n’empêche la caméra de filmer l’action. Pour autant, ce sont aujourd’hui des femmes qui ne sont pas actrices pornos qui se retrouvent en bloc opératoire pour ces opérations.

Une femme adulte a des poils par ailleurs, de même qu’un homme adulte, et ces poils permettent notamment d’éviter certaines infections. J’ai récemment eu un échange avec esthéticienne qui me proposait une épilation définitive. Je lui ai répondu que j’aimais mes poils et qu’ils faisaient partie intégrante de mon corps. Elle a répliqué : "Heureusement pour moi que la plupart des gens les détestent"... Heureusement pour nous, les féministes travaillent sur le sujet de la réappropriation du corps des femmes par les femmes. Des tags représentant des clitoris ou des vulves apparaissent dans nos rues. Des comptes instagram comme ceux de The Vulva Gallery ou Vulva La Vita nous montrent encore le travail d’éducation à mener pour accepter les corps féminins. Les nôtres en premier lieu.  

Camille Wernaers,

Chargée de projet au sein de l’asbl Amazone et journaliste féministe

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK