CharactHer, une campagne européenne pour mettre en avant les femmes de l’audiovisuel

La Commission européenne a lancé ce 9 juin, depuis le Festival de Cannes, une vaste campagne de sensibilisation sur l'inclusion des femmes dans le secteur du cinéma et des médias d'information, en partenariat avec le collectif français 50/50 qui travaille spécifiquement sur ces questions.

Cette campagne, intitulée “CharactHer”, prend place dans le cadre du plan d'action pour les médias et l'audiovisuel, adopté par la Commission européenne pour soutenir la reprise et la transformation de l'industrie des médias. Elle contribue également au programme de la Commission von der Leyen en faveur d'une Union de l'égalité, qui vise à créer une Europe de l'égalité entre les hommes et les femmes d'ici 2025.

Des portraits pour inspirer

“CharactHer” dénonce la sous-représentation des femmes dans les métiers du cinéma et des médias, ainsi que les obstacles qui les poursuivent durant toute leur carrière. Selon les chiffres de la campagne, alors que les femmes représentent 51% de la population européenne, seuls 20% des films produits en Europe entre 2015 et 2018 ont été réalisés par une femme. Dans le domaine des jeux vidéo, 45 % des joueurs européens sont en fait des joueuses, mais trois quarts des travailleurs de l'industrie du jeu sont des hommes, 22 % des femmes. Et si 40% des journalistes européens sont des femmes, très peu d’entre elles parviennent à monter dans la hiérarchie de leur rédaction.


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe


Concrètement, les portraits vidéo de 12 femmes, réalisés par la réalisatrice Hind Bensari et parmi lesquelles la compositrice de musique de film française Uèle Lamore, la cascadeuse danoise Anne Rasmussen et la journaliste belge de la RTBF Safia Kessas (à l’origine des Grenades), seront diffusés ces prochaines semaines sur le site de la campagne, notamment pour mettre en lumière des métiers moins visibles, encourager les jeunes femmes à poursuivre des carrières dans des domaines traditionnellement considérés comme "masculins" et démonter les stéréotypes et préjugés affirmant que certains emplois sont hors de leur portée en raison de leur genre. Ces vidéos seront présentées dans les écoles à travers toute l’Europe.

 

Faire résonner les voix des femmes

Věra Jourová, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire en charge des Valeurs et de la Transparence, était présente lors du lancement de la campagne. “Nous souhaitons que les voix des femmes résonnent plus fortement dans cette société. Pour cela, l’éducation, mais aussi les modèles de la culture et des médias sont importants”, a-t-elle déclaré. “Il faut travailler collectivement pour lutter contre les conséquences négatives de la pandémie sur l’égalité entre les femmes et les hommes”, a-t-elle continué.


►►► A lire aussi : Le confinement a eu un "impact négatif sur les droits des femmes"


Le but est de visibiliser ces femmes de talent pour inspirer les jeunes filles à faire des choix de carrière qui ne vont pas d’eux-mêmes, par exemple les métiers techniques. Nous avons traversé tout le continent européen pour les trouver ! L'autre but est de faire du lien entre elles, car, finalement, elles se rencontrent peu”, a quant à elle expliqué Delphyne Besse, membre du collectif 50/50. Pour Safia Kessas, interrogée à ce sujet, la création des Grenades, un média féministe, était “nécessaire au sein du service public pour répondre aux demandes du public de déconstruction des stéréotypes”.


►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici


Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK