Alors c'est pour quand les enfants? Guide de survie aux repas de fin d'année

Alors c'est pour quand les enfants? Guide de survie aux repas de fin d'année
Alors c'est pour quand les enfants? Guide de survie aux repas de fin d'année - © Tous droits réservés

Les fêtes de fin d’année et leur cortège d’obligations ont de quoi épuiser, entre préparation de plats pendant des heures et l’emballage des divers cadeaux. Cet aspect caché des fêtes est par ailleurs genré. Les femmes continuent à porter l'écrasante majorité du travail domestique, de façon générale. Depuis quelques jours, des femmes témoignent sous le hashtag JeSuisUnLutin de cette charge mentale supplémentaire à Noël, pour utiliser le terme popularisé par la bédéiste Emma. Morceaux choisis :

"Quand toi ça fait plusieurs mois que tu te décarcasses (avec plaisir) pour faire des cadeaux maisons personnalisés aux 105 membres de ta famille, mais qu'une semaine avant Noël tous les mecs viennent te demander quoi offrir aux autres...", "21 personnes à qui faire un cadeau, mon mec en a commandé  2 et emballé un. Trouver les idées, gérer les finances, gérer les envois, les problèmes de livraison, emballer la montagne de cadeaux. Noël m'épuise chaque année", "J’ai dû emballer mon propre cadeau de Noël de la part de mon mari... et je m’occupe du cadeau de Noël de mon beau-père".

 


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe.


Le travail invisible des femmes

La charge mentale rend visible le travail invisible des femmes, à l’intérieur des foyers, et permet également de mettre en évidence le partage toujours inégalitaire des tâches domestiques. Dans les témoignages des derniers jours se trouve également en filigrane la notion de "care", théorisée par les féministes, selon laquelle il est considéré comme normal que les femmes prennent soin des autres.

Durant les réunions de famille, il n’est également pas rare d’entendre des phrases sexistes et/ou racistes. Heureusement, plusieurs outils existent désormais pour savoir quoi répondre, si l’on a envie de répondre. Parfois, ne rien dire est la meilleure chose à faire. 

Dans le cas où l’on cherche de l’aide pour des réparties bien senties, l’association française " Nous Toutes " a créé un guide anti-sexiste de Noël très bien fait.

 

Alors, je commence par quoi ? Mes règles douloureuses ? La dernière fois que j'ai fait l'amour ? Ou autre chose ?

" Et les enfants, c’est pour quand ? "

Face à la phrase " Et les enfants, c’est pour quand ?", l’association propose plusieurs réponses. Quand on choisit la "réponse avec humour": "Alors justement, je suis contente que tu lances le sujet. Parce que je me disais que ma vie sexuelle et mon ovulation étaient des sujets supers pour passer de l'entrée au plat principal. Alors, je commence par quoi ? Mes règles douloureuses ? La dernière fois que j'ai fait l'amour ? Ou autre chose ?".

Les Grenades ont présenté cette année un guide de survie pour démonter 10 mythes sexistes par les Centres d’Entraînement Aux Méthodes d’Education active (CEMÉA). Un guide qui permet de répondre aux habituels arguments " C’est comme ça depuis la préhistoire ", " Les hommes et les femmes n’ont pas même cerveau ", " Les femmes sont faites pour avoir des enfants ", etc.  L’asbl féministe Garance a également publié un guide de défense verbale pour les féministes, intitulé " Clouer le bec à l’anti-féminisme ". L’asbl donne également des formations sur ce sujet.

De son côté, le MRAX a créé un guide de l’anti-racisme qui décortique certaines insultes et donne des éléments de réponses quand on y est confronté. Le CIRE a lancé une édition 2019 du guide anti-préjugés qui répond aux idées reçues les plus courantes au sujet des migrant.e.s

Des idées de cadeaux à distribuer largement ?

 

Une chronique de Camille Wernaers

 

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par Alter-Egales (Fédération Wallonie Bruxelles) qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK