Affaire Kaat Bollen : la pudibonderie et l'hypocrisie à son comble

L’affaire Kaat Bollen en Flandre est venue secouer les divans et fauteuils des psys. En 2021, après les #metoo, la victoire des Argentines et les luttes des Polonaises, après le geste fort d’Adèle Haenel, après les#BalanceTonPorcTonPsyTonProf ; une décision, d’un sexisme digne des années 50, est prise par le Conseil disciplinaire de la Commission belge des psychologues.

La décision en appel est tombée. La psychologue Kaat Bollen serait sortie du cadre strict de sa profession et mérite un avertissement. Son tort ? Des photos et vidéos jugées inappropriées, incongrues, trop “sexys” pour une psychologue. Nous sommes abasourdies qu’une clinicienne soit disqualifiée pour des faits qui relèvent de sa vie privée. Nous sommes davantage en colère d’apprendre que la Commission Belge des Psychologues n’ait pas protégé, soutenu son affiliée, ni entrevu le caractère sexiste de la plainte. Nous sommes inquiètes qu’un collègue, psychologue, se prête à la délation.


►►► A lire aussi : Flandre : Kaat Bollen, trop sexy pour être psychologue, selon ses confrères


Car à en croire le Conseil disciplinaire de la Commission des psychologues, une psychologue devrait être posée, discrète, et de bonnes mœurs. Ce jugement contre Kaat Bollen représente, en fait, une injonction supplémentaire à la bienséance imposée aux femmes. Bienséance au nom de laquelle un pair s’est permis de dénoncer et de juger moralement une collègue femme. Un censeur qui s’octroie le droit de rappeler à l’ordre moral les “mauvaises” professionnelles. Le Conseil disciplinaire lui aura donné raison… Ce même Conseil qui joue aux abonnés absents quand il s’agit de combattre le sexisme au sein de la profession. Preuve que nous avons ici affaire à une justice à deux vitesses.

Déjà qu’on nous inculque, depuis le berceau universitaire, l’idée qu’une “bonne” psychologue est attentive, compréhensive, empathique et “bien dans sa tête”. Mais en plus, à l'arrivée sur le marché de l’emploi plus que saturé, nous découvrons vite que la psychologue, aussi bonne soit-elle, va devoir accepter le temps partiel sans broncher tout comme un CDD. Car la psychologue est convenable, elle est réfléchie. Elle est aussi tenue à la "neutralité bienveillante". Une psychologue ne pourrait pas, dans sa vie privée, déroger à la norme, au "bon sens", à la “loi de Papa” ? Elle ne pourrait pas avoir un corps trop visible, une sexualité "piquante" ?


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe


Nous sommes psychologues et psychothérapeutes. Notre expérience clinique nous conduit à veiller à proposer à nos patient·es des espaces thérapeutiques qui considèrent la marge et questionnent la soi-disant neutralité de notre profession. Parce que nous ne vivons pas hors du monde, nous rencontrons nos patient·es dans notre vie privée, parfois en milieu festif ou militant, parfois nous les croisons en présence de nos proches.

Nous nous interrogeons sur ce qu’il est pertinent de dire de nous-même à nos patient.e.s, ce que nous pouvons laisser entrevoir, faire apparaître de nos parcours respectifs. L’objectif est toujours de les accompagner dans leur propre cheminement introspectif. A ces moments de collision entre le privé et le professionnel, nous ne pouvons pas répondre de manière uniforme.

Ce jugement contre Kaat Bollen représente, en fait, une injonction supplémentaire à la bienséance imposée aux femmes

Avec les réseaux sociaux, la frontière entre privé et public est devenue poreuse, floue, et cela impacte la relation thérapeutique. Le privé est politique, notre profession l’est aussi, inévitablement : elle nous convoque au croisement de l’intime et du secret, du dehors et du public. En cela, c’est notre travail de proposer un cadre thérapeutique suffisamment solide et sécurisant à nos patient·es, cadre soutenu par la confidentialité et le secret professionnel qui en sont indissociables.

Nous tentons d’offrir un espace qui permette aussi que des éléments de nos vies privées, si nos patient·es y ont accès, puissent être évoqués, élaborés, afin de ne pas interférer le travail thérapeutique ni empêcher la parole. C’est notre travail d’en faire quelque chose, d’utiliser tout cela dans l’analyse du transfert et du contre-transfert. C’est notre travail de nommer et de nous positionner pour aider nos patient·es à faire de même pour eux et elles-mêmes.


►►► A lire aussi : Genre et santé mentale : une approche féministe en psychologie


Aujourd’hui plus que jamais, il nous brûle de nous désaffilier de la Commission des Psychologues à laquelle nous sommes obligées de nous inscrire et qui est loin de nous représenter. Mais nous ne nous désinscrirons pas. Du moins pas tout de suite. Car d’une part, il nous serait interdit de porter le titre de psychologue. D’autre part cela pénaliserait nos patient·es. Annuellement, seule notre affiliation à la Commission permet aux bénéficiaires de soins psychologiques de percevoir un maigre remboursement, selon leur mutuelle (notre diplôme ne suffit pas).

Aujourd’hui plus que jamais, il nous brûle de nous désaffilier de la Commission des Psychologues à laquelle nous sommes obligées de nous inscrire et qui est loin de nous représenter. Mais nous ne nous désinscrirons pas

Le système actuel nous soumet à un organisme qui prend nos patient·es les moins nanti·es en otage. Rappelons qu’en cette période de COVID, l’inégalité en matière d’accès aux soins de santé mentale a été largement dénoncée. Le coût d’une thérapie est bien souvent un frein majeur pour les personnes qui en auraient le plus besoin. Si notre profession se veut indépendante du médical, elle ne l’est visiblement pas d’une institution bien installée dans son fauteuil patriarcal qui ne semble pas s’interroger sur les questions de genre qui traversent notre profession alors qu’elle est l’une des plus féminisée qui soit (près de 85% de femmes, juste après les sage-femmes et les aides-soignantes).

Institution qui ne s’interroge pas sur les conséquences de cette féminisation sur les trajectoires professionnelles des cliniciennes. Qui établit le Neutre comme critère objectif, or, nous savons, comme l’ont si souvent démontré de nombreuses auteures féministes que la Neutralité a pour modèle l’homme, blanc, hétérosexuel et de classe sociale élevée.

Dès lors, nous préférons nous dénoncer nous-mêmes avant qu’un collègue ne se permette de nous juger sur base de notre marginalité, de nos points de vue, de nos apparences, de nos appartenances. Pour être psychologue et thérapeute, c’est vrai, il faut tenter d’être bien avec soi-même et cela nécessite parfois de déroger aux normes dominantes. L’important, n’est-ce pas d’en avoir conscience ?


*Une carte blanche co-rédigée par Isabelle Gosselin, psychologue et psychothérapeute analytique ; Myriam Monheim, psychologue et Psychothérapeute systémique ; Roxanne Chinikar, psychologue.

Pour les contacter : psycontrelesexisme@gmail.com


Les signataires

Colman Sarah, Psychologue et psychothérapeute ;

Perotti Mélanie, psychologue clinicienne et psychothérapeute ;

Le Cavorzin Léonie, Psychologue ;

Vermeesch Sarah, Psychologue ;

ZeghliSonia, Psychologue ;

Dussart Marie,Psychologue et psychothérapeute ACP (Approche Centrée sur la Personne) ;

Hervouet Justine, Psychologue ;

Kissine Mikhail,Professeur de linguistique (ULB) ;

Chouater Marine, Psychologue ;

Kabbedijk Sara, Psychologue ;

Barthélemy Ariane, Psychologue ;

Gully Elisa, Psychologue et sexologue ;

Mathieu Gaelle, Psychologue et psychothérapeute ;

Vanhoolandt Marie-Eve, Psychologue ;

Batselaere Emilie, Psychologue clinicienne et psychothérapeute systémique ;

Jarjoura Maya, Psychologue ;

Dufrasne Aurore, Psychologue, sexologue, psychothérapeute systémique et formatrice ;

Verbist Candice, Psychologue et psychothérapeute ;

Claes Thierry, psychologue ;

Pinto de Novais-Paiva Nathalie, Psychologue et psychothérapeute systémique ;

Petiau Annick, Psychologue, psychothérapeute ;

Gerber Morgane, Psychologue ;

Tortolano Sophie, Psychologue ;

Masson Isabelle, Psychologue clinicienne indépendante ;

Denis Jennifer, Dr en psychologie et psychothérapeute ;

Chenevière Cécile, Psychologue et psychothérapeute ;

Giovagnoli Ornella, Psychologue Clinicienne et psychothérapeute systémique ;

Quenon Deborah, Psychologue clinicienne ;

Bourlet Laurette, Psychologue ;

Delforge Kristel, Psychologue et psychothérapeute ;

Lamarche Aurelia, Psychologue et psychothérapeute systémicienne ;

Henri Christel, Psychologue ;

Grandjean Nathalie, Philosophe ;

Legrand Sylvie, Psychologue ;

Lemaître Stéphanie, Psychologue ;

Danloy Céline, Psychologue et psychothérapeute ;

Bonfond Caroline, Psychologue psychothérapeute systémicienne ;

Berquin Myriam, Psychotherapeuthe ;

Casini Annalisa, Psychologue (académie) et Co-Présidente de Sophia, Réseaux belge des études de genre ;

Mélotte Patricia, Psychologue ;

Bertels Julie, Enseignante - chercheuse en psychologie et neurosciences cognitives ;

Maroquin Laurence, Psychologue et psychothérapeute ;

De Ridder Pascale,Psychologue ;

Krikorian Manon, Psychologue clinicienne ;

Price Sandra, Psychologue clinicienne et psychothérapeute ;

Mispelaere Benedicte, psychologue ;

Fargeat Maegan, Psychologue et sexologue ;

Lafarge Isabelle, Psychologue et psychanalyste ;

Coladan Elisende, Sexothérapeute féministe ;

Van Beckhoven Patrick,Psychothérapeute ;

Crame Nathalie,Psychologue ;

Mordant Veronique, Infirmière ;

Struelens Jacqueline, Aide soignante ;

Lempereur Ingried, Psychologue ;

Thilmant Ludivine, Psychologue et Sexologue ;

Claerbout Caroline, Psychologue psycholotherapeute ;

Desnouck Geneviève, Psychologue et psychothérapeute analytique ;

Jacquet Edouard, Neuropsychologue ;

Vermeulen Julie, Psychologue et psychotherapeute ;

Leroux Françoise, Psychologue et psychothérapeute systémicienne ;

Campus Zoé, Psychologue et thérapeute du développement ;

Krikorian Manon, Psychologue clinicienne ;

Vrancken Joy, Neuropsychologue ;

Doutrepont Émilie, Psychologue et psychothérapeute ;

Dispaux Béatrice, Instructrice de pleine conscience, psychologue et psychothérapeute ; SnyersGisèle, Psychologue ;

Roulin Marie-Thérèse, ex-ingénieur ;

Danloy Gérard, Ex-ingénieur ;

Pirson Aloytia, Étudiante en psychologie ;

Faure Marianne, Psychologue ;

Colin Cécile, Psychologue ;

Luyckfasseel Sophie, Psychologue psychothérapeute ;

Stuer Yvanne, Psychothérapeute et future psychologue ;

Rousseau Dorothée, Psychologue ;

Dupuis Samuelle, Psychologue, thérapeute du développement ;

Rastelli Sandrine, Psychologue clinicienne et psychothérapeute ;

Bourhaba Samira, Psychologue ;

Kremer Donatienne, Neuropsychologue ;

Salama Lia Nicole, Psychologue et psychothérapeute ;

Guion Sarah, Mémorante Psychologie Clinique ;

Tellin Mathilde, Étudiante en psychologie sociale et interculturelle ;

Leonard Audrey, Psychologue ;

Bolssens Eric, Psychologue /psychotherapeute ;

Végairginsky Catherine, Psychothérapeute ;

Van Wijnendaele Rodolphe, Psychiatre et psychothérapeute ;

Brike Xavier, anthropologue ;

Lechevin Marie, Psychologue et psychothérapeute ;

De Knoop Manon, Étudiante en psychologie ;

Wilputte Charlotte, Psychologue et psychotherapeute ;

Rennotte Christine, Psychologue ;

Gunes Cihan, psychologue ;

Trentesaux Manon, Psychologue Clinicienne ;

Busana Charlotte, Psychologue clinicienne ;

Umbreit Olivia, Psychologue et psychotherapeute ;

Lempereur Emmanuelle, psychologue clinicienne ;

Vankerckhoven Catherine, Psychologue ;

Leclercq Alice, Étudiante psychologue ;

Pennewaert Delphine, Psychologue ;

Brocca Ludivine, psychologue ;

Oesau Maude, Future psychologue ;

Caels Youri, Psychologue ;

Sandron Emmanuèle, Psychothérapeute ;

Nackers Emmanuelle, Psychologue et psychothérapeute ;

Kusters Laurence, Psychothérapeute ;

Foucart Jennifer, Psychologue et professeure d’Université ;

Hatte Camille, Psychologue psychothérapeute ;

Mitri Elena, psychologue et psychothérapeute ;

Vandenborre Nathalie, Psychiatre et Psychotérapeute systémique ;

Lalla Rosetta, Psychologue et psychothérapeute ;

David Marine, Psychologue ; Naranjo Cecilia, Psychiatre ;

Pala Sabiha, Étudiante en MA1 de psycho clinique ;

Hakkarainen Suvi, Psychologue ;

Filleul Bernard, Licencié en Psychologie Clinique, Psychothérapeute systémicien ;

Henriquet Marie-Cécile, Psychologue et psychothérapeute ;

Vandueren Marie, Psychologue ;

Rousseau Dorothée, Psychologue ;

Spapen Patrick, Psychologue ;

Schreiber Sonia, Psychologue clinicienne, psychothérapeute ;

Pollak Sophie, Psychologue psychothérapeute ;

Detandt Sandrine, Professeure de psychologie ULB - psychologue ;

Chausteur Sylvie, Psychologue ;

Delcroix Alexandra, Psychologue ;

Jacques Ismérie ;

Glineur Cécile, Responsable des psychologues au CHU St Pierre et psychologue clinicienne ;

Marteaux Alain, Psychothérapeute ;

Gonzalez Marta, Psychologue et psychothérapeute ;

Delruelle Mathilde, Etudiante en psychologie clinique ;

Lempereur Emmanuelle, psychologue clinicienne ;

Teuwissen Nathalie, Psychothérapeute de Familles et de Couples ;

Batardy Claire, étudiante en psychologie ;

Roman Celia, Infirmière sociale ;

Cordi Florence, Psychologue et psychothérapeute ;

Degée Sarah, Professeure de psychologie ;

Jacobs Eva, Psychologue ;

De Maere Stephanie, Psychologue et psychothérapeute ;

Van Meerbeek Emmanuelle, Psychologue clinicienne ;

Graulus Pascal, Psychologue et psychothérapeute ;

Maroquin Laurence, Psychologie et psychothérapeute ;

Delier Matilda, Psychologue sociale ;

Bailly Jacqueline, retraitée ;

Caulier Carine, Psychologue et psychothérapeute ;

Artus Julie, Psychologue ;Diricq Catherine, Psychologue clinicienne ;

Trillet Sarah, Psychologue ;

Hitter Lisa, Étudiante en psychologie clinique ;

Breto Isabelle, psychologue ;

Di Rupo Nicole, Psychologue ;

Machiels Nathalie, Thérapeute en santé mentale et pédagogue ;

Tharenos Despina, Psychologue ;

Duret Isabelle, Psychologue ;

Ferrara Maurizio, Psychologue et Psychothérapeute ;

Jammaer Valentine, Enseignante et future sexologue ;

de Hepcee Céline, Psychiatre ;

Danloy Céline, Psychologue et psychothérapeute ;

Nokin Lucie, Étudiante en psychologie et agent d'insertion dans un CPAS ;

Price Sandra, Psychologue clinicienne et psychothérapeute ;

Kilzer Louisa, Psychologue ;

Carbonnelle Catherine, Éducatrice ;

Somville Marie, étudiante en psychologie clinique ;

Kauffman Damien, Psychologie et psychothérapeute ;

Balut Carolina, Psychologue sexologue ;

Bailly Elsa, Psychologue ;

Slosse Olivier, Commissaire Divisionnaire ;

Vander Vorst Claire, psychologue et psychothérapeute ;

Seifert Amandine, psychologue et psychothérapeute ;

Wirgot Christelle, Assistante sociale psychiatrique ;

Tahri Anissa, Psychologue ;

Couvreur Yasmina, Etudiante ;

Lavaux Julie, Psychologue et thérapeute familiale ;

Delperdange Christel, Psychologue et psychothérapeute ;

Semah Hassina, Psychologue ;

Van Cleemput Doris, Psychologue psychothérapeute systémicienne ;

Berré Louise, Psychologue en formation systémique ;

Dekeuleneer Zelie, Étudiante en psychologie ;

De Smedt Anne-Cécile, Psychologue ;

Volral Valérie, Psychologue et psychothérapeute ;

Pinault Laetitia, Psychologue ;

Jacquemin Jordan, Psychologue ;

Beauloye Nicolas, Psychologue ;

Vanden Broucke Ria, Psychologue et psychothérapeute ;

Christodoulou Théodora, Psychologue ;

Moens Fabienne, Psychologue et psychothérapeute ;

Malghem Laurence, Psychologue ;

Bachimont Justine, Psychologue ;

Schreiber Mélodie, Neuropsychologue ;

Epis Nina Étudiante ;

Feremans Felix, Étudiant ;

Leclipteur Martin, Étudiant en psychologie ;

Trentesaux Manon, Psychologue et psychothérapeute ;

Castro Noémie, Psychologue et psychothérapeute ;

Oliveira Bastos Rafael, Etudiant en psychologie ;

Borderon Cécile, Psychologue clinicienne et psychothérapeute ;

Mainguet Catherine, Psychologue – psychothérapeute ;

Coduys Eliza, Étudiante en bachelier de psychologie ;

Bomans Valérie, Psychologue et psychothérapeute ;

Acquisto Severine, Psychologue et sexologue ;

Clerebaut Elodie, Psychologue et psychothérapeute ;

Hafiz Sofia, étudiante en psychologie,

Tran Cam Thuy, Étudiante en Psychologie clinique ;

Humblet Jennifer, Psychologue ;

Matagne Julie, Psychologue, orthopédagogue et psychothérapeute ;

Lecomte Lise, Psychologue ;

Asscherickx Julie, Enseignante ;

Penelle Stéphanie, Psychologue et psychothérapeute systémique ;

Lepot Aurélie, Psychologue ;

Doom Lauranne, Étudiante en psychologie ;

Gassavelis Christina, Psychologue et psychothérapeute ;

Ndamage Losine, Étudiante en Psychologie ;

Claus Camille, Étudiante ;

Pinte Léopoldine, Étudiante en psychologie ;

Morreale Angelina, Psychologue et sexologue ;

Slangen Anne-Catherine, Psychologue et sexologue ;

Lai Aurora, Psychologue, en formation pour devenir psychothérapeute systémique ;

Gladsteen Yannik, Psychologue, psychothérapeute systémique ;

de Jong Sarah, Psychologue ;

Bragard Violaine, Psychologue ;

Beerten Jérôme, Psychologue et psychothérapeute ;

Thibaut Morgan, Co-gérante d'asbl, chorégraphe, professeure, performeuse, cinéaste ;

Jacoby Violette, Étudiante en psychologie ;

Thiry Florence, Psychologue clinicienne ;

Udovenko Ksenija, Assistante en psychiatrie ;

Buchet Mélanie, Experte psychologue ;

Antoine Florence, Conseillère psychopédagogique ;

Georget Emma, Étudiante en psychologie ;

Trillet Sarah, Psychologue et orthophoniste ;

Da Silva Nair, étudiante en psychologie ;

Pauwels Arnaud, Psychologue et Psychothérapeute ;

Schreiber Mélodie, Neuropsychologue ;

Boseret Elise, Étudiante en psychologie ;

Janssen Doriane, Étudiante en psychologie ;

Herrmann Adèle, Psychologue et psychothérapeute systémicienne ;

Le Bouedec Gaëlle, Psychologue et psychothérapeute systémicienne ;

Brun Marie-Cécile, Psychologue ;

Dubois Magali, Psychologue et psychothérapeute ;

Devos Océane, Étudiante en psychologie ;

Grosman Carole, Psychologue et Psychothérapeute ;

Blocry Eléonore, Psychologue clinicienne ;

Lauwers Odile, Psychologue et psychothérapeute systémique ;

Dero Gauthier, Neuropsychologue ;

Croisé Mina, Psychologue clinicienne ;

Gillon Christine, Psychologue ;

Cecere Régine, Psychologue et psychothérapeute ;

Raucy Clara, Psychologue ;

Thill Marie Thérèse, Psychologue ;

Carnevale Mauro, Psychologue ;

Hillewaert Esteban, Étudiant en psychologie,

Gilon Sophie ; Psychologue et psychothérapeute ;

Segura Victoria, Étudiante en psychologie à l'ULB ;

Bruwier Céline, Psychologue ;

Jacques Bertrand, Sexologue ;

Tekes Selin, Étudiante en psychologie ;

Vanden Abeele Amandine, Psychologue et psychothérapeute ;

Louissaint Ludovic, Psychologue clinicien et psychothérapeute ;

Roussaux Jeanne, Psychologue ;

Mert Patricia, Étudiante en psychologie ;

Destrebecqz Arnaud, Professeur de psychologie ;

Dodémont Amandine, Neuropsychologue clinicienne ;

Destrebecq Sara, Psychologue ;

Amato Irina, Psychologue ;

Arcq Audrey, Psychologue clinicienne ;

Besserer Pascale, Psychologue ;

Bero Julia, Psychologue ;

Alcaide Pozo Marco, Agent de sécurité ;

Mierzynska Justyna, Psychologue ;

Gilbert Dominique, Étudiante en psychologie ;

Pasaro Coline, Psychologue ;

Bolomé Séverine, Psychologue et Hypnothérapeute ;

Cailleau Françoise, Psychologue, thérapeute et formatrice ;

Hautermann Eric, Licencié en sciences psychologiques et de l'éducation ;

Bobrowska Julita, Psychologue et psychothérapeute ;

Docquier Caroline, Psychologue ;

Maszowez Xénia, Artiste féministe ;

Valbuena Estelle, Psychologue ;

Blieck Léa, Étudiante en Psychologie ; 

Martin Nathalie, Psychologue


Une psy sanctionnée suite à des photos sur Instagram

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be.

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK