À la rencontre des femmes oubliées de l'après-guerre

A la recontre des femmes oubliées de l'après-guerre
A la recontre des femmes oubliées de l'après-guerre - © Getty Images

Neuf femmes. Neuf destins invisibilisés. Neuf femmes qui se racontent, qui nous racontent leur histoire personnelle au sein de celle que l’on appelle la "Grande Histoire".

Sous la plume sensible de Marianne Sluszny, elles prennent vie et nous donnent à voir le quotidien de celles qui vécurent et subirent la Première Guerre Mondiale et les années qui l’ont suivie. L’autrice, au travers de ces nouvelles, évoque les drames vécus par celles qui sont restées à la maison alors que leurs maris, leurs pères, leurs frères partaient au front.

Écrites à la première personne du singulier, ces histoires fictionnelles nous emmènent au cœur même de ces vies brisées par la faim, l’abandon, les tromperies, l’occupation et ses violences pour ne nous laisser qu’un profond sentiment de désir de vie. Car ce qui rassemble ces neuf femmes, outre leur vécu d’un même événement historique, c’est leur volonté de garder la tête haute pour survivre à ces traumas et s’en relever.

C’est aussi leur force, leur puissance pour faire face l’espoir d’un avenir meilleur qui adviendra… ou pas. Nous pourrions vous raconter l’exil de Maryse, le viol d’Hélène, l’engagement de Lucie en politique. Marianne Sluszny le fait avec brio et empathie avec un souci de respect historique hors du commun. Les Grenades ont pu recueillir ses intentions quelques jours avant la sortie de son ouvrage en librairie.


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe.


Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?

"Après avoir travaillé sur la guerre 14-18 en Belgique notamment en participant à la scénarisation de trois documentaires pour la RTBF, j'ai eu envie de poursuivre le chemin et de me confronter à ce que furent les années d'après-guerre. Le sujet que j'avais envie d'aborder était celui du corps, de la manière dont il avait souffert, s'était métamorphosé, s'était recomposé, recomposition souvent liée à de la souffrance ( les gueules cassées, les handicapés et leurs prothèses, les aveugles de guerre... ) mais aussi à une certaine émancipation ( développement de l'hygiène, résurgence de la mode, début des années folles...).

Cette parution sort à un moment où la condition des femmes est plus que jamais d'actualité

En réflexion, je me suis rendue compte combien les femmes avaient été oubliées dans le mémoriel de ce que fut cette période : les soldats sont honorés, le Roi accorde le suffrage universel masculin... tout se passe comme si les femmes n'avaient pas souffert pendant cette période, ni participé à l'effort de guerre. J'ai donc voulu me pencher sur leur destin, ce qu'il fut après-guerre, destin bien évidemment lié à leur vécu de cette sombre période".

Vous donnez la parole à neuf femmes, mais où est la part de fiction ?

"La part de fiction est essentielle. Toutes ces femmes (sauf une qui est une personne qui a existé) sont "imaginaires". Je veux dire qu'elles sont le fruit de mon imagination comme les aventures qui leur arrivent. Mais attention, le contexte historique ayant été beaucoup travaillé, ces femmes "imaginaires" auraient pu exister. Et, d'ailleurs, qui sait si ce ne fut pas le cas pour certaines ?"  


►►► A lire aussi : L'histoire méconnue de la résistance féminine en Belgique durant la Première Guerre Mondiale


Pourquoi avoir précisément choisi ces neuf femmes ?

"Parce qu'il me semble qu’elles forment un éventail de ce que fut, en Belgique (conditions particulières mais en lien avec la condition universelle de la femme à cette époque), la vie des femmes, tant au niveau de leurs conditions sociales, politiques et économiques, que de leurs espoirs et déceptions, leurs aspirations, leurs désirs, leurs rêves et leurs combats..."

En réflexion, je me suis rendue compte combien les femmes avaient été oubliées dans le mémoriel de ce que fut cette période : les soldats sont honorés, le Roi accorde le suffrage universel masculin... tout se passe comme si les femmes n'avaient pas souffert pendant cette période, ni participé à l'effort de guerre

Le travail de recherche pour donner voix à ces femmes invisibles a dû être énorme. Où avez-vous pu trouver toutes ces traces

"J'ai effectivement beaucoup travaillé sur cette période. J'ai beaucoup lu d'ouvrages théoriques et moins théoriques,  fréquenté des centres de  recherches, visité des musées et des mémoriaux, vu des photos, des dessins, des caricatures, des tableaux, visionné des archives... Dans ce parcours, j'ai été très bien encadrée et conseillée par des historiens et historiennes de la période. Je ne les remercierai jamais assez. Ceci dit, j'ai "toujours" eu la fibre historique. Ma formation initiale est la philosophie de l'histoire, matière que j'ai enseignée pendant plus de vingt ans,  successivement dans deux Hautes Écoles de Bruxelles".


►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici


Qu’est-ce qui vous a décidé à sortir ce livre maintenant ?

"On ne sort pas un livre exactement quand on veut ! J'ai donc été très heureuse lorsque Xavier Van Vaerenbergh de Ker Éditions m'a fait signe pour me dire qu'il était intéressé par mon livre pour la collection Belgiques. C'était au début 2020, le temps de retravailler certaines choses... et voilà. Cette parution sort à un moment où la condition des femmes est plus que jamais d'actualité. Je précise que si "cela tombe bien", je n'ai pas visé ce moment. Ce texte reflète bien entendu un parcours qui a commencé il y a plusieurs années..."

Chemins de femmes, Collection "Belgiques", Marianne Sluszny, Ker éditions, à paraître le 20 octobre 2020


Les femmes dans l’Histoire sous l’angle du genre


July Robert est traductrice et autrice

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à grenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par Alter-Egales (Fédération Wallonie Bruxelles) qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK