9 livres féministes à lire ou à relire en ces temps de confinement

9 livres féministes à lire ou à relire en ces temps de confinement
10 images
9 livres féministes à lire ou à relire en ces temps de confinement - © Tous droits réservés

Une chronique de July Robert

Chez soi – Mona Chollet

Une éloge à la distanciation sociale, par temps de confinement, cela peut s’avérer salvateur. L’autrice reconnait d’emblée s’être longtemps sentie "différente" en raison de son amour de la solitude et du temps passé chez elle, seule. Comment s’approprier ou se réapproprier notre "chez-nous", comment profiter de nos intérieurs, tant physiques que mentaux, comment se les construire pour s’y blottir et pouvoir en tirer des perspectives positives pour l’avenir ? Et l’intégralité du texte est disponible gratuitement en ligne !

Chez soi – Zones et La Découverte – 17 euros – Disponible gratuitement en ligne grâce aux deux maisons d’éditions : ici et ici.

Le chœur des femmes & L’école des soignantes – Martin Winckler

Un récit utopique, une plongée dans l’univers hospitalier pour découvrir une unité dédiée à la médecine des femmes. Jean Atwood, interne ambitieuse et carriériste, doit effectuer un stage chez le docteur Karma, dans son unité 77 alors que son rêve est de faire de la chirurgie gynécologique. Au fil des pages, on sent Jean évoluer et grandir au contact de cet homme hors du commun, entièrement dévoué à une médecine plus humaine, féministe et inclusive. À noter un procédé littéraire novateur, déroutant mais inspirant dans L’école des soignantes … Ou quand le féminin l’emporte sur le masculin.

Le chœur des femmes – P.O.L – 23,10 euros & L’école des soignantes – P.O.L. – 21,5 euros.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe.

Ferdaous, une voix en enfer – Nawal el Saadawi

L’autrice, médecin psychiatre féministe égyptienne, se bat depuis des dizaines d’années pour la cause des femmes dans son pays. Médecin avant d’embrasser la politique en tant que ministre de la Santé, elle fut incarcérée pour s’être opposée, entre autre, à la loi du parti unique. Elle écrit sur la condition des femmes, sur les brutalités policières ainsi qu’un ouvrage autobiographique dans lequel elle relate son séjour en prison (qu’elle a écrit sur des rouleaux de papier toilette avec un crayon à maquillage). "Ferdaous" est un récit puissant, poignant, le parcours de vie d’une femme prostituée, la voix d’une révolte, celle de toutes les femmes dans une société où l’oppression sexuelle est vécue au quotidien, en silence.

Ferdaous, une voix en enfer – Éditions des Femmes, Antoinette Foucque – 10,25 euros.

Les anti-féminismes – Francis Dupuis-Déri et Diane Lamoureux

Dupuis-Déri et Lamoureux ont rassemblé de nombreux textes éclairant les mécanismes en œuvre lorsqu’il s’agit de s’opposer au féminisme. Tout mouvement révolutionnaire s’accompagne d’un mouvement réactionnaire. Les auteur·trices apportent leurs regards d’expert·es sur les spécificités du discours et des actions anti-féministes. De la mise à mal de la condition masculine à la nostalgie du "c’était mieux avant", cette compilation de propos dénonçant toujours la liberté et l’égalité que revendiquent les féministes pour les femmes permet de mieux les comprendre afin de mieux les contrer.

Les anti-féminismes. Analyse d’un discours réactionnaire – Les éditions du remue-ménage – 26,95 dollars canadiens.

La Maison du Bosphore & Verte et les oiseaux – Pinar Selek

Verte et les oiseaux est une bouffée d’oxygène, un conte à partager en famille, à lire et à relire, à se raconter pour s’évader, pour rêver, pour s’envoler ! Un hymne à la liberté, à l’amitié et à la solidarité. C’est l’histoire de Verte et de sa grand-mère, qui parlent le langage des oiseaux. Ces derniers craignent que si les êtres humains en venaient à maitriser leur langage, ils ne se les approprient, comme tout le reste, pour agrandir leur empire. Y parviendront-ils ? Quant à La Maison du Bosphore, il s’agit du premier roman de Pinar Selek dans lequel elle nous emmène dans un des plus vieux quartier d’Istanbul avec quatre jeunes peu après le coup d’État de 1980. Il est question de politique, de la condition des femmes, de liberté, le tout rempli d’espoir d’émancipation.

La Maison du Bosphore – Éditions Liana Lévi – 21 euros & Verte et les oiseaux – Édition des Lisières – 15 euros.

Sugar Run - Mesha Maren

Première page … une femme sort de prison. Nous ne savons rien d’elle, de son parcours, des raisons de son incarcération. Mais l’autrice nous prend par la main et nous emmène avec Jodi dont on comprend vite qu’elle a vécu plus de la moitié de sa vie derrière les barreaux et qu’elle sort avec un projet bien précis. Elle se doit de tenir une promesse faite dans un passé lointain. En chemin, le long des routes isolées de l’Amérique profonde, elle rencontre Miranda, une autre femme écorchée par la vie. Poussées par leur coup de foudre, elles s’engagent pour un nouveau départ. Ce récit dramatique est empli d’espoir dans un monde qui refuse d’oublier, où les gens gardent tout en mémoire, empêchant de faire table rase pour s’inventer un futur vierge des erreurs passées.

Sugar Run – Éditions Gallmeister – 23,60 euros.

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Le sexe selon Maïa – Maïa Mazaurette

Toutes les semaines, la sexologue et autrice Maïa Mazaurette nous livre, souvent avec beaucoup d’humour et de dérision, ses chroniques dans la presse française et suisse. Alors que le Covid19 n’a pas été déclaré comme étant sexuellement transmissible, le confinement peut être une belle opportunité de nous questionner sur notre vie sexuelle, notre vie de couple ou nos comportements à l’égard de ces sujets encore souvent tabous. Et pourquoi pas de se lancer dans de nouvelles pratiques à essayer, tester, pour se (re)donner du plaisir. Ce recueil permet une lecture non linéaire, un sérieux avantage alors que les interruptions constantes des enfants, des conjoint·es, toustes confiné·es, se font incessantes.

Le sexe selon Maïa – Éditions de La Martinière 22,90 euros.

Mais aussi "L’art de la joie" de Gioliarda Sapienza, "Femmes, race et classe" d’Angela Davis, "My absolute darling" de Gabriel Tallent, "L’Astragale" d’Albertine Sarrazin, Virginie Despentes, Silvia Federici, Chloé Delaume, Toni Morrison, Naomi Alderman, Virginia Woolf, Jane Austen, Françoise Vergès, etc.

July Robert est traductrice et autrice

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.