Le Scan : les kits de test d’ADN sont-ils vraiment fiables ?

Découvrir les origines de vos ancêtres, c’est ce que vous proposent plusieurs sociétés grâce à un simple test ADN. Sauf qu’entre les résultats et la réalité, il y a une (grande) différence.

Dans le monde, des millions de personnes ont déjà acheté ces tests ADN. Le prix : entre 65€ et 170€ le kit de prélèvement de salive. Une fois séquencé, l’ADN est comparé à celui de populations types dans le monde entier. Vous découvrez alors vos origines ethniques. Et on vous promet généralement des surprises.

Pour tester la fiabilité des tests ADN, nous en avons commandé trois auprès des plus importantes sociétés au monde. Les échantillons ont été analysés dans leurs laboratoires et quelques semaines plus tard, les résultats sont tombés. Et surprise, Les trois tests sont tous différents.

Trois tests, trois résultats (très) différents

Un premier situe l’ADN principalement en Europe de l’Ouest, en Grande-Bretagne, mais également en Espagne et au Portugal. Plus surprenant, le deuxième nous fait voyager aux Balkans et en Sardaigne. Enfin, le troisième nous envoie en Norvège. Bref, pour un même échantillon de salive, nous obtenons des résultats très différents. « Globalement, ce qu’on peut seulement dire c’est que vous êtes Européen. On ne sait pas vraiment à quelles bases de données ils se réfèrent, quel algorithme ou quel programme ils utilisent pour arriver à ces pourcentages. C’est là que se situent les différences », constate Ronny Decorte, responsable du labo de génétique de l’UZ Louvain.

Chaque société d’analyse d’ADN a donc sa méthode et donc ses propres résultats. Pour en faire un produit attractif, on vous promet de déterminer votre pays, à la frontière près. Or, dans la plupart des cas, cet argument de vente n’est pas scientifique. « C’est vraisemblablement du marketing, car les populations que nous connaissons aujourd’hui ont émergé depuis 1000 ou 2000 ans. Si vous voulez savoir exactement de quelle région vous venez, ce n’est simplement pas possible. »

Marketing et problèmes de vie privée ?

Ces tests possèdent néanmoins une qualité : ils sont capables d’identifier d’autres personnes avec des segments d’ADN en commun. Il est donc possible de rencontrer des cousins éloignés, par exemple, qui auraient effectué le même test.

Reste une question : que deviennent nos données, une fois transmises aux sociétés d’analyses ? Le danger est peut-être là lorsqu’on sait que des accords sont passés avec de grandes entreprises pharmaceutiques qui achètent prix d’or l’ADN des testeurs. Un petit test de salive, mais de grandes conséquences sur notre vie privée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK