Le Scan : les compléments alimentaires sont-ils vraiment nécessaires ?

Vitamine D, Zinc, Magnésium, Oméga 3, Spiruline… En pharmacie, sur internet, les compléments alimentaires sont partout, de toutes les formes et de toutes les couleurs. Selon une étude menée par Test Achats en 2016, 56% des Belges consomment des compléments alimentaires au moins une fois par an.

Sont-ils vraiment nécessaires ? Comment bien les choisir ? Risque-t-on un surdosage ?

Une cure personnalisée

"Vous sentez-vous fatigués ?", "Comment décririez-vous votre sommeil ?", "Êtes-vous facilement stressé ?"… Grâce à un simple questionnaire en ligne, une entreprise belge vous propose une cure personnalisée de compléments alimentaires. Pour chaque cure, l’entreprise mélange différents composants parmi une vingtaine de références.

"En fonction de l’ensemble des réponses d’un internaute, on va pouvoir établir un profil, assure William Detry, CEO de l’entreprise "Compliment". Nous allons nous baser sur des études scientifiques pour émettre des recommandations. Par exemple, on sait que, en Belgique, si nous ne sommes pas soumis à minimum 20 minutes de soleil par jour, nous aurons une carence en vitamines D, nous recommanderons donc de la vitamine D. On propose également un appel téléphonique d’une vingtaine de minutes avec un expert en nutrition qui va pouvoir aiguiller les clients vers les compléments dont ils ont besoin."

Le concept est un carton : chaque mois, "Compliment" propose des cures personnalisées à plus de mille abonnés. Depuis sa création en mai 2019, plus de "7000 livraisons uniques et 50.000 tests ont déjà été passés sur notre site", se réjouit William Detry.

Les compléments en questions

Au-delà de ce business, des questions se posent naturellement : à qui sont-ils destinés ? Quels sont les risques ? Comment évaluer le besoin ? André Van Gossum, gastro-entérologue spécialisé en nutrition à l’hôpital Erasme, nous éclaire.

Peut-on choisir ses compléments alimentaires soi-même ?

"Si on veut vraiment mettre en évidence une carence, il faut une prise de sang, précautionne André Van Gossum. Cliniquement, si une personne se dit par exemple fatiguée, ça peut être une fatigue psychologique comme ça peut être une fatigue liée à une pathologie, à une anémie, une carence en fer ou encore une inflammation."

Sont-ils nécessaires ?

"Les compléments alimentaires peuvent être utiles à une certaine partie de la population comme les personnes âgées, en convalescence ou ayant une maladie qui empêche une bonne alimentation, concède le gastro-entérologue. Sinon, pour la population normale, avec un régime alimentaire varié, il n’y a pas de place pour des compléments alimentaires."

Représentent-ils un danger ?

"En général, ces compléments visent soit les protéines, soit l’apport calorique ou encore visent des ingrédients plus spécifiques comme les vitamines ou les oligoéléments et, normalement, il n’y a pas de risque de toxicité. Mais dans un certain nombre de cas, ces compléments alimentaires n’auront simplement aucune efficacité puisqu’il n’y a pas de besoin", conclut André Van Gossum.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK