Michaëlle Jean et Rudy Demotte rencontrent les participants du Hackxplor

La salle de bal de l'hôtel Crowne Plaza de Liège grouille de créativité ce dimanche 19 juillet.
3 images
La salle de bal de l'hôtel Crowne Plaza de Liège grouille de créativité ce dimanche 19 juillet. - © Boris Krywicki

L’édifiant hôtel Crowne Plaza, sur les hauteurs de la Place Saint-Lambert de Liège, aura rarement vu autant de nationalités diverses en si peu de temps. Béninois, Marocains, Belges ou encore Ivoiriens, ils sont une cinquantaine à prendre place dans cette immense salle de bal aux lustres scintillants. Ces codeurs, graphistes ou encore artistes s’apprêtent à se triturer les méninges pendant 48 heures. Par équipes de quatre, ils vont participer ensemble au Hackxplor de l’audiovisuel, un concours de création d’application. Durant cette joute sans interruption, il s’agit de révolutionner le monde du numérique avec une innovation utilitaire, accessible sur smartphone ou tablette.

Pour canaliser les bouillonnements de ces jeunes cortex en fusion, l'on peut compter sur une vingtaine de mentors. Loin d’uniquement observer les participants, ces professionnels vont synchroniser leurs expertises pour mieux les aiguiller. Une réunion préparatoire se tenait dimanche à 16 heures au Crowne Plaza. Elle précède les tables rondes du lundi après-midi, au Pôle Image de Liège, où les candidats dialogueront avec des mentors de différents médias et univers.

Mais avant de créer, il s’impose de rassembler les idées. Ce dimanche, les participants du Hackxplor atterrissent à peine et ne se connaissent pas encore. Il faut braver la timidité, échanger des inspirations pour en contaminer d’autres. Si certains viennent des mêmes contrées, d’autres ne connaissent personne et se montrent hésitants.

 

Le calme avant la tempête...

Les usages protocolaires suspendent les rencontres quelques instants. Philippe Suinen, Commissaire Général du Forum Mondial de la Langue Française, introduit Michaëlle Jean et Rudy Demotte. Pour préserver l’informalité et l’aspect familial de cette réception, aucun discours. La Secrétaire Générale de la Francophonie et le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles se contentent de se faufiler autour des attroupements déjà constitués. Nonchalamment, ils communiquent leurs vœux d’encouragement, teintés d’admiration.

Un Béninois interpelle Michaëlle Jean : il regrette que ses camarades n’aient pas pu prendre part au voyage à cause de refus de visa. Elle-même se dit outrée et promet de " rester en contact avec les laissés pour compte, de soulever la question ". Plus amplement, les soucis d’attribution de visa ont par malheur accablé de nombreux participants du Forum Mondial : plus de 200 d’entre eux (sur 450 au total) n’ont pas obtenu d’autorisation de voyager en Europe. À travers l’OIF, Michaëlle Jean met régulièrement en place des collaborations internationales au profit des jeunes. Ce genre de barrières, s’abattant souvent en dernière minute, lui déplaisent fortement. Ravi de ce soutien, le Béninois tend sa carte à Michaëlle Jean. Elle l’accepte avec le sourire, bien que ce genre d’obstacles ne soit pas directement de son ressort. Elle tient néanmoins à manifester sa considération aux jeunes créatifs : " Je suis impressionnée par ce que vous entreprenez. Je m’en sens totalement incapable ". Eux, ils ne savent pas encore s’ils sont à la hauteur mais se montrent flattés d’un tel compliment.

... Et le réconfort avant l'effort

Ces incidents renforcent la motivation des jeunes présents à profiter de l’opportunité de faire leurs preuves. Entre les discussions, des farandoles de verrines et de boissons s’invitent aux tablées. Le tout se déguste en itinérance. Le principal, c’est de rencontrer un maximum de profils, de peut-être déjà esquisser des équipes pour le concours de développement d’application.

Imprégné de cette ambiance calfeutrée qu’il refuse de rompre, Rudy Demotte conseille quelques jeunes pousses. Il les met en garde, notamment, sur la vérité des sources sur Internet. " Il y a énormément de documents qui circulent, vous devez rester vigilant pour utiliser les bons, lorsque vous œuvrez dans le numérique. Cette authenticité, c’était mon domaine avant. Maintenant, je fais du sport ", plaisante-t-il. Lorsqu’une jeune Sénégalaise lui demande la clé de la réussite des jeunes, le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles redevient sérieux et cite l’éducation et l’augmentation du niveau des connaissances.

Heureux de ces échanges avec les personnalités politiques et les mentors, les candidats s’éclipsent peu à peu. Il leur reste encore un zeste de temps avant de pénétrer dans l’arène, de réaliser les enjeux du concours. L’équipe gagnante, sélectionnée par un jury issu de l’audiovisuel (Jean-Paul Philippot, Administrateur Général de la RTBF, Xavier Ess, journaliste à Pure FM, Hélène Zemmour de TV5 Monde… ) remportera un voyage dans des villes francophones du monde entier. Pour l’heure, ces talents bourgeonnants découvrent les rues de Liège. Et, surtout, les autres courageux s’étant lancés au cœur de ce pari fou. Top départ mardi 21 juillet, à 14 heures, dans les studios Médiarives de la RTBF, qui jouxtent la Médiacité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK