Le Forum mondial de la langue française "rebondit" pour sa cérémonie de clôture

Les gagnants du Hackxplor viennent à peine d'apprendre la nouvelle lorsqu'ils rejoignent la scène
4 images
Les gagnants du Hackxplor viennent à peine d'apprendre la nouvelle lorsqu'ils rejoignent la scène - © Boris Krywicki

D’aucuns parleraient de cérémonie de clôture, le Forum mondial préfère le terme de "rebond". Quatre jours et quelques heures après l’ouverture officielle, les participants se retrouvent sur les fauteuils rouges de la salle liégeoise. Au-delà de simplement prononcer le bilan de l’événement, il s’agit d’y remettre des prix, d’annoncer des résultats prometteurs d’avenir pour les jeunes couronnés. Au programme, dévoilement des gagnants du Hackxplor et du Marché des projets, mais aussi présentation d’embryons d’entreprises et de quelques numéros artistiques. L’assemblée piaffe, au point que lorsque "Magic in the air" du groupe Magic System retentit en guise de musique d’attente, plusieurs personnes se lèvent et n’hésitent pas à danser.

Le Forum mondial de la langue française proposait trois grands concours, dont les vainqueurs étaient révélés cet après-midi. On retient celui de création de mots, où les candidats se sont attelés, sur plusieurs épreuves, à produire des néologismes. Parmi elles, la traduction d’un concept d’une langue étrangère alors qu’il n’a pas d’équivalent dans la langue française. Une jeune Égyptienne invente la "canapitalité" pour désigner le couchsurfing, le fait de dormir gratuitement sur le canapé de ses hôtes durant un voyage. Une autre lauréate a créé le terme "Sénégalérien" pour identifier les Sénégalais dans une situation délicate. Au-delà du simple jeu linguistique, ces trouvailles recèlent donc un message et des valeurs, souvent basées sur le partage et l’empathie.

Le sourire aux lèvres

Dans la foulée des nombreux regrets formulés quant aux refus de visa de certains participants, l’écran géant de la salle "Le Forum" diffuse quelques vidéos des porteurs de projets restés à quai. De cette manière, leur idée se voit tout de même importée à Liège. Plusieurs innovateurs ayant reçu une formation des accélérateurs du Forum mondial manifestent leur désir de partager leurs nouvelles connaissances avec leurs compatriotes. Cet encadrement a notamment porté sur la bonne conduite d’une demande de financement participatif. Plusieurs campagnes viennent d’être lancées sur Kiss kiss bank bank, comme "Karange", qui vise à systématiser les vaccins pour bébés.

Durant les 86 ateliers qui composaient le Forum, des rapporteurs prenaient note des impressions des élèves d’un jour. En découlent plusieurs messages courts aux airs de slogan, présentés en vidéo. La diffusion de chacun est suivie d’un numéro artistique particulier, pour le plus grand plaisir des mirettes de l’audience. Numéro de break dance, ballet où l’artiste jongle avec des parapluies… Le Forum mondial a même droit à son hymne officiel, reprenant sa phrase fétiche "Créactivez-vous". Un groupe quasi improvisé s’est formé au fil des rencontres. "On ne se connaissait pas il y a quatre jours", confesse Mathias Bressan. À ses côtés, son nouvel ami africain, qu’il a aiguillé pour acheter une guitare dans Liège.

Juste un au revoir

S’ensuit un court-métrage de Linoa Lamour qui dépeint les tribulations de l’humoriste Hakim El Kassimi, faufilé au creux de l’événement. La salle s’écroule de rire, surtout grâce à un interviewé africain que le montage fait répéter en boucle "La question, c’est ?". Assis dans la salle, le garçon est gentiment moqué par ses comparses : "Tu es la nouvelle star du Forum !". Le pastiche a le mérite d’illustrer à quel point la convivialité est restée de mise au long de la semaine. Cette clôture où l’organisation somme de rebondir sonne surtout comme l’occasion de recroiser des têtes désormais connues.

Hélène Zemmour, Jean-Paul Philippot et Adama Ouane foulent la scène pour remettre les prix Hackxplor. Le jury a décidé d’attribuer un prix spécial, pas prévu au programme. Il revient à un prototype d’application qui détecte les spams et arnaques qui polluent notre boîte mail. La consécration auréole un projet pour associer des chansons à des souvenirs vécus dans un lieu traversé, tandis que le trophée TV5MONDE récompense "1001 contes", qui cherche à préserver ce patrimoine oral espéré immortel. Essoufflée, la douzaine de vainqueurs se serre sur la scène : ils sont arrivés à la minute près, en taxi, et viennent d’apprendre la nouvelle. Ému, l’un d’eux paraphrase Pierre De Coubertin : "Nous sommes tous des participants, mais surtout des gagnants !".

Le mot de la fin sera celui du prolongement. Le Commissaire général du Forum mondial, Philippe Suinen, fait l’écho d’une demande de jeunes membres de l’axe participation citoyenne. À l’instar de ce qui avait été entrepris à Québec, il s’agit d’assurer un suivi, de continuer à répercuter les messages passés et les promesses lancées. "Nous allons constituer une feuille de route pour que chacun garde une trace de son passage, mais aussi de ses aspirations futures pour la francophonie", assure Philippe Suinen. La prochaine édition de l’événement aura lieu dans trois ans. D’ici là, la plateforme du site internet de l’événement reste ouverte. Lorsqu’il ouvrait le débat dans le cadre de Francollia, le Commissaire général invitait l’assemblée à "ne pas se montrer trop modérée". Gageons que ce conseil s’applique aussi à tous les jeunes revendicateurs qui auront remué Liège le temps de ces quatre jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK