Le "tout électrique" est-il une solution au réchauffement climatique?

Dans le cadre de l'opération "Le Climat et Moi", vous nous avez posé vos questions sur le climat. L'un ou l'une d'entre vous s'est demandé en quoi le "tout à l'électricité" (chauffage, voitures et même vélos électriques) est-il une solution au réchauffement alors que la production d'électricité est émettrice de pollution ?

 

On parle souvent de la voiture électrique et du chauffage électrique comme étant des éléments indispensables pour réduire notre consommation de CO2. A priori, on a envie d’être d’accord avec ça vu qu’une voiture électrique n’émet pas de gaz d’échappement et qu’un chauffage électrique ne dégage pas de fumée. Mais est-ce réellement pour cela qu’ils ne sont pas polluants?

Les mauvaises surprises du tout électrique
Pour bien s’assurer qu’ils ne sont pas polluants, il faudrait également s’assurer que la production d’électricité utilisée par ce chauffage ou cette voiture électrique ne le soit pas. Et là on peut avoir des surprises. Par exemple, une voiture électrique alimentée en énergie par une centrale au charbon provoque des émissions de CO2 comparables à celles d’une voiture à essence. Et c’est encore bien pire avec en chauffage électrique alimenté en électricité par ce type de centrale : il peut produire jusqu’à trois fois plus de CO2 qu’un chauffage au mazout de dernière génération !

La nécessité de produire de l’électricité avec des sources d’énergie verte 
La seule manière d’avoir un tout électrique vert est de s’assurer que l’électricité produite pour l’alimenter est bien générée par des sources d’électricité 100% vertes. Mais bon, un réseau électrique c’est comme une grosse piscine dans laquelle tous les producteurs d’électricité jettent leur eau et de laquelle tous les consommateurs d’électricité retirent leur eau. Comment donc s’assurer que l’eau retirée par les voitures électriques et les chauffages électriques vienne de sources 100% vertes. C’est impossible même si des fournisseurs d’électricité proposent un label 100% vert. Ce label est finalement juste quelque chose d’un peu fictif introduit pour rassurer le consommateur… et surtout pour faire payer plus les consommateurs ayant une conscience écologique fort développée.

Le seul moyen d’être 100% vert avec son véhicule et son chauffage électrique est de s’assurer que le mix énergétique soit 100% vert. Et là on en est encore très loin, même si les énergies renouvelables se développent vite en Europe.

Et même avec un mix électrique 100% vert, on est pas 100% vert avec une voiture électrique
Admettons même que l’on converge en Europe vers une production d’électricité qui ne produit plus de CO2 du tout. Est-ce que cela veut dire nécessairement que la voiture sera 100% verte ? Pas nécessairement. En effet, fabriquer une voiture nécessite beaucoup d’énergie. On parle de plus de 75000 kwh d’énergie nécessaire pour en fabriquer une, soit l’équivalent en énergie de plus de 20 ans de consommation électrique d’un ménage moyen ! Et si cette voiture est fabriquée en Chine avec une énergie provenant du charbon, son empreinte écologique sera considérable même si le mix énergétique européen est 100% vert.

Le tout à l’électricité peut décidément être bien moins vert que l’on ne le pense.

Avec la collaboration de Damien Ernst, Ulg.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK