Crocodiles, boas et capybaras s'invitent aux Jeux olympiques

La prudence sera de mise surtout lors des épreuves de golf.
La prudence sera de mise surtout lors des épreuves de golf. - © VANDERLEI ALMEIDA - AFP

Des animaux exotiques sur certains sites sportifs. C’est l’objet de la mise en garde des organisateurs des Jeux olympiques de Rio 2016 aux athlètes ainsi qu'à leur public. Des animaux sauvages vivent en effet à proximité et le risque d’attaques n’est pas nul.

Les animaux côtoieront surtout les golfeurs

Après 112 ans d’absence au sein de la compétition olympique, ce sont les golfeurs qui seront principalement concernés. Le tabloïd britannique The Sun explique en effet que le terrain de golf est entouré de lagunes abritant certaines espèces d’animaux exotiques, comme des alligators.

Le National Post précise même que des boas constrictors, des singes, ou encore des paresseux fréquenteraient les trous 2, 3, 5 et 9.

Les organisateurs de l'événement tiennent malgré tout à rassurer sportifs et spectateurs et expliquent dans le journal brésilien Folha de S. Paulo qu’une équipe de cinq spécialistes biologistes sera présente sur les lieux pour déplacer les éventuels caïmans qui s’inviteraient durant la compétition.

Le journal brésilien rappelle tout de même que la construction du terrain de golf, situé dans une zone environnementale protégée, a fait l’objet de nombreuses pressions contre sa construction. Les organisateurs de la compétition y voient au contraire une opportunité de profiter à la faune et la flore locale.

Les chouettes compliqueraient également le parcours des golfeurs

Le directeur d’agronomie internationale pour le PGA Tour, Mark Johnson, informe également que des chouettes réalisent régulièrement des trous d’une vingtaine de centimètres de diamètres sur l’ensemble du parcours, mais que cela ne devrait pas causer de problèmes majeurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK