Attentat à Orlando: dans quel état d'esprit est la communauté gay de Bruxelles?

Recueillement après l'attentat d'Orlandao
Recueillement après l'attentat d'Orlandao - © SANDY HUFFAKER - AFP

Un jeune Américain d'origine afghane, Omar Mateen, a tué 50 personnes dans une boîte gay, d'Orlando, en Floride, dans la nuit de samedi à dimanche. La piste djihadiste est pour le moment privilégiée.

La communauté homosexuelle semble clairement visée. A Bruxelles, des mesures spécifiques sont-elles prises ?

A Bruxelles, le porte-parole de la Rainbow House, François Massoz-Fouiller, explique: "Des mesures spécifiques, non, mais on ne peut pas nier effectivement le fait qu’il y ait des craintes et je crois que ces craintes sont partagées par tout le monde, pas seulement que l’on soit homosexuel ou pas".

Pour lui, il ne faut pas céder à la peur. "C’est bien cela même le sens et l’objectif du terrorisme : c’est de faire croire à tout le monde, quelle que soit son origine, sa religion, son orientation sexuelle et son identité de genre, que l’on est potentiellement une cible et donc je crois qu’il faut vraiment garder à l’esprit cette logique-là : rester calme et avant tout rester solidaire face à de tels événements".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK