Un avion militaire russe a été abattu par la Turquie, deux pilotes disparus

Un avion militaire russe abattu par l'aviation turque à la frontière syrienne (vidéos)
2 images
Un avion militaire russe abattu par l'aviation turque à la frontière syrienne (vidéos) - © Tous droits réservés

Suivez notre direct commenté ici.

L'aviation turque a abattu mardi un avion militaire russe, un chasseur-bombardier SU-24 qui avait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie, a indiqué la présidence turque.

L'un des deux pilotes de l'avion aurait été capturé, rapportait la chaîne de télévision turque CNN-Türk. Le pilote a été capturé par des rebelles syriens turkmènes qui combattent le régime de Bachar al-Assad dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay, dans le sud de la Turquie, selon cette source.

Selon les deux chaînes d'information NTV et CNN-Türk, les deux pilotes de l'avion se sont éjectés. NTV et CNN-Türk ont diffusé des images de la chute d'un avion militaire en feu dans le ciel, s'écrasant dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay.

Vidéo de la chute de l'avion russe

Les autorités turques affirment que les pilotes sont en vie

Le porte-parole d'un groupe rebelle syrien a annoncé la mort d'un pilote russe après le crash. Les images envoyées par ce groupuscule ont été publiées par l'agence Reuters. Sur cette vidéo, on peut voir un homme à terre, immobile et portant la trace de graves blessures. "Un pilote russe", "Allah Akbar", entend-on dire en arabe.

Un hélicoptère russe à la recherche du pilote de l'avion abattu par la Turquie

Le Kremlin parle d'un "incident très sérieux"

Immédiatement après les informations diffusées par les télévisions turques, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu s'est entretenu avec son chef d'état-major, le général Hulusi Akar, et son ministre des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu et a décidé de saisir l'Otan, dont la Turquie est membre, et l'ONU, ont annoncé ses services. Une réunion extraordinaire de l'organisation atlantiste aura lieu à 16H00 GMT ce mardi.

Le ministère turc de la Défense a publié une capture d'écran du trajet aérien effectué par l'avion russe:

Les autorités turques ont par ailleurs convoqué le chargé d'affaires russe à Ankara après l'incident. Elles affirment que l'avion militaire russe avait violé leur espace aérien à la frontière avec la Syrie. Le responsable russe a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères.

Selon le Pentagone, les autorités turques auraient averti pas moins de 10 fois l'avion russe du fait qu'il entrait dans leur espace aérien.

Entre temps, les déclarations des autorités russes sont alarmistes. Le Kremlin a qualifié d'"incident très sérieux" le crash de l'avion de combat russe. Moscou nie avoir violé l'espace aérien turc, contrairement aux affirmations d'Ankara. Dans une déclaration, le président russe Vladimir Poutine estime que cet incident aura des "conséquences sérieuses" sur les relations russo-turques. L'attaché militaire turc en Russie a par ailleurs été convoqué par le ministre de la Défense turc.

Les autorités syriennes, elles, dénoncent une "agression flagrante" contre la souveraineté syrienne. "La Turquie a, déclarent-elles, ont abattu ce mardi un avion russe ami sur le territoire syrien, à son retour d'une mission de combat contre le groupe Daesh (acronyme arabe du groupe État islamique)", selon une source militaire citée par l'agence officielle Sana.

Multiples incidents

Depuis le début de l'intervention militaire russe aux côtés du régime du président Bachar al-Assad fin septembre, les incidents de frontière se sont multipliés entre Ankara et Moscou. Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l'avaient forcé à faire demi-tour.

Moscou avait alors mis en cause les "mauvaises conditions météo". L'armée turque avait également abattu le 16 octobre un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc. La tension entre les deux pays s'est encore accrue ces derniers jours, après une série de bombardements russes qui ont, selon Ankara, visé des villages de la minorité turcophone de Syrie. La Turquie a convoqué vendredi l'ambassadeur russe pour le mettre en garde contre les "sérieuses conséquences" de cette opération.

Les deux pilotes de l'avion russe abattu en vie, et la Turquie essaie de les récupérer, a cependant expliqué un responsable turc, en fin de journée mardi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK