Crise des migrants: Merkel déplore la lenteur de la mise en oeuvre de l'accord UE-Turquie

Angela Merkel
2 images
Angela Merkel - © ODD ANDERSEN - AFP

La chancelière allemande Angela Merkel a déploré samedi la lenteur de la mise en oeuvre de l'accord entre l'Union européenne et la Turquie, qui vise à couper la route migratoire en mer Égée.

"Les frontières terrestres seront beaucoup plus faciles à protéger que les frontières maritimes. C'est pourquoi nous avons conclu l'accord UE-Turquie. Et malheureusement, nous n'avons pas avancé dans la mise en oeuvre autant que je l'aurais souhaité", a déclaré Angela Merkel dans son podcast hebdomadaire.

Un pacte controversé 

"Nous ne pouvons pas accepter que des gens payent beaucoup d'argent pour risquer leur vie", a ajouté la chancelière. Ce pacte controversé conclu en mars 2016 par l'UE avec Ankara prévoit le renvoi en Turquie de tous les migrants arrivant en Grèce. En contrepartie, l'UE s'est engagée, pour chaque Syrien renvoyé, à en "réinstaller" un autre à partir de la Turquie dans un pays membre.

Depuis mars, 1.187 migrants ont été reconduits des îles grecques vers la Turquie tandis que 2.761 réfugiés syriens venant de Turquie ont été réinstallés, selon les chiffres publiés jeudi par la Commission européenne.

Quant aux arrivées quotidiennes dans les îles grecques, elles ont fortement baissé, à 92 par jour en moyenne alors qu'elles pouvaient atteindre 10.000 en une journée il y a un an, selon la Commission européenne. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK