Revue de presse : un peu de lest pour la jeunesse ?

La Presse, ce matin, se focalise sur la jeunesse, qui n’a pas le moral. Et le coupable, ce sont les mesures sanitaires qui minent le moral des jeunes, titre le Soir. En réaction, il faut aider ceux qui ne vont pas bien estime le quotidien. 

Première mesure à la Une, la décision de lâcher un tout petit peu de lest : les ados devraient pouvoir reprendre des activités extra-scolaires dès ce week-end titre la Libre. " Un peu d'activité " car ce qui est autorisé, c'est de limiter les groupes à 10 personnes et uniquement en extérieur. Pour les distraits ou ceux qui s'emberlificotent dans toutes les mesures, l'Avenir reprend ces critères en une.

Pour les moins de 13 ans en revanche, les conditions ont été resserrées. Judo ou piano? Foot ou scout ? Leçon de guitare ou cours de danse ?

Ce que souligne la presse ce matin c'est que le gouvernement demande aux enfants de choisir parmis leurs hobbys. C'est le titre du Standaard qui ne manque pas de souligner le stress que cela risque de provoquer chez certains enfants, contraints de choisir. Et le casse-tête que cela va représenter chez tout le monde.

Sûr sûr que ça va aider parents et enfants à retrouver le moral?

Non, pas sûr du tout. C’est ce qui ressort de tous ces articles de la presse flamande. Dans le Nieuwsblad, notamment. Limiter les activités des plus jeunes à un seul passe-temps ne sera pas des plus simples. Cette mesure permet au moins de lâcher un peu la bride pour les ados.

Et puis, et ça c'est sous-jacent à la Une du Morgen, le but est surtout de maintenir les écoles ouvertes le plus longtemps parce que - dit le quotidien - chaque journée sans école vient s'attaquer aux connaissances linguistiques des enfants. L'université de Leuven, la KUL a détaillé les résultats des tests interdiocésains qui ont lieu dans l'enseignement catholique, notamment en fin de 6e primaire et les ont liés aux données sur les jours de fermeture des écoles entre mi-mai et mi-juin, l'an dernier. Toutes les écoles n'avaient pas fait pareil, ce qui permet d'observer des variations. Bilan sans appel : chaque jour de fermeture en plus a entrainé une baisse significative des scores de compréhension en lecture.

Vaccins : retrouver de la confiance

La vaccination se poursuit, oui. Mais les difficultés s'accumulent pour Astra Zeneca. D'abord il lui a fallu démentir une information publié par 2 médias allemands : non le vaccin n'est pas moins efficace pour les plus agés. Ensuite, l'entreprise a dû reconnaitre qu'elle a 2 mois de retard dans la production du vaccin.

 Pour tenter de remettre tout cela à plat, l'Europe exige la transparence quant aux exportations des vaccins, titre l'Echo. La Commission Européenne rencontre le groupe Astra Zeneca ce mercredi. Alors se demande l'Echo, c'est un vrai levier ou ce n'est qu'’un simple plan de communication pour dissimuler l’impuissance de l’Europe face aux groupes pharma?
 

Foisonnement de questions dans cet édito qui affirme une fois de plus l'opacité des négociations entre la Commission et les groupes pharmaceutiques. Il est temps de retrouver de la sérénité de l'efficacité et surtout de la transparence dans nos relations avec le monde pharmaceutique. Il en va de la confiance des citoyens. Confiance primordiale face aux défis de la vaccination.

          

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK