Revue de presse : traitement de choc pour la France

A la Une, ce matin, les regards se tournent vers la France et vers ces mesures qui s’imposent chez nos voisins.

Comment rendre le vaccin inévitable

Mesures prononcées hier par le président de la République, Emmanuel Macron, et qui s’imposent à tous, citoyens français comme vacanciers étrangers, donc y compris, les Belges, mesures qui entreront en vigueur le 21 juillet prochain.

Pour Libération, c’est un traitement de choc que le président veut administrer à son pays.

Traitement que le quotidien français résume d’une phrase : "un vaccin sinon rien !"

Pour le Soir, Macron veut rendre la vaccination incontournable, pas formellement obligatoire, mais plus que très vivement exigé.

En effet, il faudra présenter un pass sanitaire pour pouvoir accéder à l’horeca, au café, au resto, aux lieux de loisirs, au cinéma, au parc d’attractions, au concert.

Pour les trajets, aussi, dès le mois d’août. En train ou en avion et même et ça, c’est la Une de la Libre et même pour accéder à un centre commercial.

Le pass sanitaire pour les vacanciers, comme pour les Français, ça passe par une vaccination complète ou la preuve d’une guérison, ou pour les non-vaccinés, par l’obligation de subir un test avant d’envisager la plupart des activités.

 

Des sanctions pour les non-vaccinés

L’autre mesure qui fait beaucoup parler d’elle, en France, c’est que le vaccin est rendu obligatoire pour le personnel soignant.

Toutes les personnes travaillant au contact de public vulnérable devront avoir reçu leurs 2 doses pour le 15 septembre.

Les sanctions n’ont pas encore été détaillées, écrit le Figaro. Sinon que le ministre Olivier Véran a complété dans la soirée : pas vacciné, un soignant n’aurait plus accès ni à son travail, ni à son salaire, ça concerne moins les vacanciers, mais si la presse lorgne ce matin vers cette obligation c’est que la question pourrait bien aussi se poser chez nous.

Voyez le titre de la Dernière Heure : "pour les soignants, vaccin obligatoire ?"

La porte n’est plus fermée et le secrétaire général de la Fédération des maisons de repos, Vincent Frédéricq interviewé par la Dernière Heure le déclare.

La seule issue pour cette sortie de crise, c’est une vaccination maximale de la population.

Vincent Frédéricq se dit encore favorable à la vaccination obligatoire pour le personnel des maisons de repos.

A noter, et ça, c’est la Une du Laatste Nieuws, à noter, que chez nous, toujours, les premières convocations de vaccination vont être envoyées pour les 12-15 ans.

 

Exonération de TVA pour certains soins à partir de 2022

Info, encore, du Tijd et de l’Echo au 1er janvier prochain, une série d’actes de soins vont perdre leur exonération de TVA.

En clair, jusqu’ici, pour les soins dispensés par un médecin, un dentiste, ou un kiné, il n’y a pas de TVA à payer. En janvier, cela changera, seuls les traitements et interventions thérapeutiques seront encore exonérées. Les autres actes, eux, rentreront dans la catégorie des prestations générant 21% de TVA et l’Echo explique.

Cela peut être le cas d’un généraliste qui fournit une attestation pour une assurance vie, par exemple un kiné qui fournit un accompagnement pour un sportif ou un dentiste qui blanchit des dents.

Le projet de loi limitant les exonérations de TVA a reçu le feu vert de la commission finance, mais il reste à trancher précisément entre les actes qui relèvent du thérapeutique et ceux qui ne le sont pas.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK