Revue de presse : " Tout ça pour ça"

Charlie hebdo sort dans les kiosques avec une Une particulière ce mercredi, une Une qui fait écho dans les autres quotidiens avec l’ouverture du procès des attentats de Charlie.

5 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

"Tout ça pour ça "

L’hebdomadaire satirique a décidé de republier des caricatures du prophète Mahomet.

Ces mêmes caricatures qui ont été à l’origine des attaques contre sa rédaction en 2015.

Le tout accompagné de ces mots :

Tout ça pour ça.

 

La rédaction de Charlie hebdo explique que depuis les attaques, les demandes étaient nombreuses pour que Charlie Hebdo republie des caricatures de Mahomet.

La rédaction se l’était toujours refusé. Non pas par peur mais parce qu’il fallait une bonne raison de le faire explique les membres de rédaction actuelle.

Une raison qui ait un sens et qui apporte quelque chose au débat.

Aujourd’hui cette raison, ils l’ont.

La presse belge se penche aussi sur l’ouverture du procès

L’Avenir se pose cette question : "la Justice française sera-t-elle Charlie ?", avec les dessins des visages de victimes en Une.

Même chose du côté du Soir qui reprend les mots de Riss le rédacteur en chef de Charlie Hebdo :

 

Nous ne renoncerons jamais.

 

Tandis que du côté de la Libre Belgique on s’interroge sur le profil des deux Carolorégiens qui seront dans le box des accusés.

Enfin la presse française évoque aussi beaucoup le début du procès même si elle le fait depuis le début de la semaine, mais on retiendra la Une de Libération avec ce titre sur un simple fond noir : "Pour eux, pour nous, pour l’histoire".

 

Jambon indemne ?

Au lendemain de l’audition devant la commission mixte Intérieur et Justice du Ministre de l’intérieur de l’époque Jan jambon et des responsables de la police fédérale.

 

Avec tout d’abord Het Laatste Nieuws qui dévoile en Une l’existence d’un deuxième rapport de police sur le décès de ce ressortissant Slovaque à l’aéroport de Charleroi en 2018 après une interpellation musclée.

 

Un rapport beaucoup plus détaillé que le premier et qui pose beaucoup de questions.

 

L’existence de deuxième rapport, s’il elle se confirme pourrait être un nouveau rebondissement dans cette affaire qui pourrait mettre en lumière de sérieux dysfonctionnements au sein de la police fédérale.

 

La Libre aussi revient sur cette affaire et se penche sur Jan Jambon qui ressort indemne pour l’instant de ce dossier.

 

Jan Jambon l’intouchable de la N-VA titre le quotidien.

 

La Mostra de Venise maintenue, un choix politique

La Mostra de Venise s’ouvre aujourd’hui, une Mostra à l’heure de la pandémie titre la Libre. Avec l’actrice Cate Blanchett comme présidente du jury.

 

Venise masquée mais Venise quand même pour le Soir.

 

La journaliste et critique ciné Gaelle Moury nous explique que maintenir la Mostra est clairement un choix politique.

Une manière de continuer à mettre en avant le secteur culturel alors qu’il a souvent été mis de côté ces derniers mois.

De clamer haut et fort que les artistes, mais aussi toutes les équipes de l’ombre, ont droit à une reconnaissance et à un traitement humain.

Même masqué, le cinéma importe. Et peut-être plus que jamais.

Les festivals qui le célèbrent doivent rester debout. L’enjeu selon elle c’est de continuer à exister.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK