Revue de presse : qui dit risque de transmission, dit bientôt obligation de vaccination ?

La presse évoque l’évacuation de Kaboul, mais aussi de la problématique de vaccination, sensibilisation, obligation, quelles mesures adopter ?

" Biden n’a pas perdu la guerre, il y a mis fin"

 

L’Echo met en Une l’interview de la ministre de la Défense.

Ludivine De Dedonder n’exclut pas des exfiltrations hors de l’aéroport afghan.

L’opération baptisée "Red Kite" pourrait prendre fin dès vendredi, lit-on en guise de titre pour l’Echo. Le quotidien qui cite donc la ministre belge de la Défense.

Notez que c’est évidemment un dossier qui est à la Une de la presse internationale.

Le Figaro évoque l’onde de choc du chaos afghan, et souligne l’évolution des rapports de force entre Washington et ses rivaux.

Le New-York Times livre une colonne d’opinion, "Biden n’a pas perdu la guerre, il y a mis fin", signe une éditorialiste.

Alors que la Une du journal est consacrée aux réfugiés afghans, pas de refuges pour eux, titre le quotidien.

 

Face au variant delta, la prudence sera de mise

 

A la Une de vos journaux, quelques inquiétudes pour la rentrée scolaire qui approche.

C’est l’ombre du variant delta qui préoccupe la presse, "variant qui planera sur la rentrée", titre le Soir.

D’emblée, disons-le, la presse ne parle pas d’enseignement à distance, mais plutôt de prudence.

Parce que si les enfants sont moins à risque de développer une forme grave du covid. Le variant delta oblige à envisager une rentrée scolaire sous haute surveillance.

A plus forte raison pour les plus jeunes, les moins de 12 ans à qui la vaccination n’est pas proposée.

 

Dans les métiers à risque de transmission, bientôt l’obligation de vaccination ?

 

Au sujet, justement, de vaccination et de vaccination obligatoire, l’Avenir – en Une – s’intéresse aux professions à risques.

Personnel soignant, bien entendu, mais également, professeur, coiffeur, serveur.

Autant de métiers où la proximité induit un risque de transmission.

Pour le groupe d’experts pour la stratégie de gestion du Covid, oui, il existe bien des métiers à risque. Mais non, nous n’en sommes pas, pas encore, à parler de vaccination obligatoire pour ceux-là.

D’autres choses peuvent encore être mises en place comme par exemple, sensibiliser la population ou faciliter l’accès à la vaccination.

Et ça, faciliter l’accès au vaccin, la Capitale l’évoque pour Bruxelles. Les bus de vaccination vont s’installer sur les parkings de plusieurs grandes enseignes des actions vont aussi être menée dans les écoles et les clubs sportifs.

Objectif pour la région ? Combler son retard de vaccination en administrant 16.000 doses par semaine.

La taxe sur les comptes titres dans le viseur de deux grosses fortunes

 

En Une aussi, les plus riches et les pensions des chômeurs.

Et vous avez déjà deviné qu’on ne parle pas des mêmes personnes.

D’un côté les plus riches qui contestent la taxe sur les valeurs mobilières, rapporte le Tijd. Taxe de 0,15% sur les comptes titres qui pèsent plus d’un million d’euros.

La contestation en question, c’est une demande auprès de la Cour constitutionnelle d’annuler une partie de la loi qui est entrée en vigueur il y a 6 mois. Cette contestation émane de deux grosses fortunes. D’un côté GBL la Holding de la famille Frère et de l’autre, Portus, holding de Gino Coorevits, l’un des Belges les plus riches et les moins connus, dit le Tijd.

Quant aux pensions des chômeurs, elles seraient dans le viseur du gouvernement, titre la Dernière Heure. Les libéraux flamands veulent durcir les conditions d’accès à la pension minimum.

Au moins 20 ans de travail effectif pour y avoir droit, lit-on ce matin dans la presse.

L’Echo qui évoque aussi cette question, en Une, note la réplique du PS. C’est une provocation, dit la ministre des pensions, Karine Lalieux. Le débat n’a même pas encore été entamé selon elle.

Il prend en tout cas place, ce débat, dans une réforme plus large des pensions qui vise progressivement à relever la pension minimum à 1500€ par mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK