Revue de presse : plus de voyages, pas d’assouplissement en vue, mais quelles perspectives ?

François Fornieri est à la Une de la presse.

François Fornieri a passé la nuit en prison

De Nethys à Lantin.

C’est le titre et la Une du Soir qui explique.

L’ancien président du Comité de rémunération de Nethys, placé sous mandat d’arrêt, à Liège. Abus de biens sociaux et détournement par personne exerçant une fonction publique.

La Libre poursuit, inculpé, le patron de Mithra a passé la nuit en prison.

Cette nouvelle, écrit le quotidien, a fait l’effet d’une bombe, hier soir, dans le monde économique et judiciaire liégeois.

Dans le collimateur de la Justice, les primes plantureuses et les indemnités.

On parle, dit la Libre, de plus de 11 millions d’euro touchés par le top management en dépit des règles fixé par la Région Wallonne.

Précision de l’Echo qui en fait aussi sa Une, l’entreprise Mithra, entreprise de BioTech, a nommé hier soir un CEO par intérim.

Interdiction ciblée et temporaire des voyages en vue

Nous sommes vendredi, jour traditionnel de Comité de concertation. Jour où la presse, c’est de tradition aussi, tente de deviner ce qui sera décidé.

Celui qui s’avance le plus ce matin ? Le Nieuwsblad qui titre.

 

Plus de vacances à l’étranger !

Une interdiction ciblée et temporaire pourrait être introduite aujourd’hui lors du Comité de Concertation.

On sait qu’une des difficultés que rencontrent les autorités c’est la question des frontières, il est complexe, dans la construction européenne de prononcer la fermeture pure et simple. Mais, le Laatste Nieuws l’explique en Une.

L’Union Européenne a donné tard hier soir son feu vert aux Etats membres qui souhaiteraient interdire temporairement certains déplacements. Les voyages pour le loisir ou les vacances. L’Europe introduirait là une nouvelle donne : les zones rouge foncé, explique le Soir qui lui évoque plutôt le spectre de nouvelles restrictions.

La crainte des autorités, c’est que les voyageurs à Carnaval, ne ramènent le virus à la maison, explique le Morgen.

Pas d’assouplissement, mais quelles perspectives ?

La Libre, en Une, constate plusieurs compagnies belges pourraient clouer au sol tous leurs avions.

Tui FLY et Air Belgium pourraient le faire tout prochainement. Pour l’instant, Brussels Airlines se maintient. En partie, grâce à ces vols en direction de l’Afrique.

On a compris, dit l’Avenir qu’on n’irait pas cette fois-ci vers un assouplissement, mais si l’on serre encoure une fois les vis.

N’oublions pas qu’il faut aussi offrir des perspectives. Interdire les voyages non essentiels semble presque acquis.

Mais au fond, se demande le quotidien, c’est quoi l’essentiel ?

Le voyage pour le travail ou le voyage où l’on peut enfin se détendre et s’évader.

Une bouffée d’air est essentielle pour la jeunesse

On comprend là derrière qu’une des préoccupations de la presse, c’est aussi la santé mentale et particulièrement, celle des ados.

Vite, dit la Libre, il faut leur une bouffée d’air.

Eux qui n’ont pas d’organisation pour les défendre. Pas de ministre pour les représenter. Personne, pour parler en leur nom.

Ecole : à distance.

Sport en club : interdit.

Mesure-t-on exactement l’étendue des dégâts que cette inactivité produit sur les corps à un moment décisif de leur développement ?

Le Morgen en édito le résume assez bien. Nous, adulte, nous avons encore l’espoir plus ou moins proche suivant nos âges, d’un vaccin protecteur. Mais les ados, eux, tout cela doit leur paraître bien lointain. Imaginez, dit le Morgen, certains parmi ces jeunes n’ont quasiment plus vu la porte d’une école depuis mars dernier !

Comment diable parvenir à motiver les ados dans ce contexte-là ?

Le Comité de Concertation et toutes les autres autorités du pays feraient bien de se pencher sérieusement sur la situation des adolescents. Il mérite notre attention, tout autant que les autres générations.

Réécouter la revue de presse de Matin Première !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK