Revue de presse : objectif, 70% de la population vaccinée pour la fin juin

Ce matin, à la Une, le plan de vaccination des francophones.

Comment et où se faire vacciner ?

Voici où et comment Bruxelles et la Wallonie vont vacciner la population, titre la Libre.

Il y aura 54 centres de vaccination wallons à partir de mars.

9 centres majeurs, plus de 20 antennes de proximité et puis aussi des centres mobiles, le vaccin sera administré dans un bus, pour les zones où la densité de population est plus faible.

Chaque citoyen, explique l’Avenir, sera invité par courrier pour se rendre à un jour précis à son rendez-vous. Rendez-vous qui pourra être modifié si nécessaire.

Côté Bruxellois, la Dernière Heure souligne, en Une, l’objectif.

70% de la population vaccinée pour la fin juin. Pour y parvenir, explique le Soir, il y aura à Bruxelles 10 centres pour se faire vacciner.

Le variant britannique inquiète

L’inquiétude du moment, elle porte sur la diffusion du variant britannique.

L’inquiétude surtout relayée côté néerlandophone de la presse, comme à la Une du Laatste Nieuws.

70 cas britanniques ont déjà été détectés en Belgique. Il y en a au moins 100, titre le Laatste Nieuws en Une.

Déjà et pour le Nieuwsblad, déjà la dispersion de ce variant ne pourra plus être enrayée en Belgique, titre le quotidien.

 

22 heures partout, les vacances de carnaval prolongées, quelles seront les prochaines mesures ?

Alors la presse s’interroge sur les mesures possibles.

La fermeture des frontières est notamment évoquée par le Morgen. Les experts conseillent au gouvernement d’imposer des réglementations plus strictes pour les voyageurs. De limiter le plus possible les trajets non essentiels pour retarder au maximum la diffusion de ces variants.

A ce jour, celui qui passe moins de 48 heures en zone rouge n’est pas soumis à un test. Cette mesure n’a plus de sens, lit-on dans le Morgen.

Plus ferme, encore, le Standaard évoque, lui, en une, certains des scénarios qui circulent.

Comme le retour d’un lockdown, en français, un verrouillage encore plus serré qui viserait ici à fermer les magasins non essentiels.

Le couvre-feu pourrait aussi être uniformisé : 22 heures partout. Et une fois de plus, les experts s’interrogent aussi pour la semaine de vacances scolaires qui approchent, ne faudrait-il pas la prolonger, voire l’anticiper d’une semaine.

Malgré tous les soupirs et tout le découragement que cela peut provoquer, l’article du Standaard est très clair. Ce genre de décision doit être prise très, très rapidement, car le risque réel qui nous menace, c’est la propagation généralisée du variant british. La seule mesure alors ce serait le plan C, un nouveau verrouillage total.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK