Revue de presse : les écoles au cœur du comité de concertation

Et une fois de plus la question qui fait la Une, que faire, comment lutter contre ce coronavirus ?

Comment enrayer la flambée de l’épidémie ?

Voilà, repris par l’Avenir, la question qui va se poser aujourd’hui au Comité de Concertation.

L’idée, on l’a compris, mais l’Echo le répète, c’est d’éviter la troisième vague.

Le sort des écoles se retrouve du coup au cœur des discussions, ce vendredi, dit autrement, par la Dernière Heure, par exemple, c’est le constat que "les écoles sont dans le viseur" et que "sur la table, il y a "le port du masque obligatoire dès 10 ans. Et le report du retour en présentiel".

La Libre sur le même sujet reste plus prudente.

Le quotidien tourne tout cela sous forme de question :

le port du masque sera-t-il imposé dès 10 ans ?

Réponse cet après-midi, réponse qui risque d’aller droit à l’encontre des espoirs d’assouplissement.

Dans son papier, la Libre signale que certains expert, pour maintenir les écoles ouvertes, préconisent la fermeture des salons de coiffures et des centres de commerciaux.

 

 

L’heure du plan B

On en est revenu à un niveau très élevé de contamination par jour.

Le Tijd répète exactement la Une du Nieuwsblad d’hier, mais avec des chiffres encore plus élevés. Du coup, et ça, c’est le Laatste Nieuws qui l’écrit. Du coup, il serait temps de se trouver un plan B.

En tout cas, si l’on veut pouvoir maintenir les écoles ouvertes après les vacances de Pâques, nous en sommes au point, explique le Laatste Nieuws que toutes les options soient vraiment sur la table.

De la fermeture des commerces non-essentiels jusqu’au retour à un couvre-feu à 20 heures en passant par la toute récente bulle extérieure, voire des vacances plus longues d’une semaine. Tout pourrait être rediscuté tout à l’heure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK