Revue de presse : le parti républicain embarrassé par l’héritage Trump

Un grand retour, dans la presse, à la Une, on retrouve Donald Trump.

Un procès inédit

Cela faisait un moment qu’il se faisait discret.

Muré dans son isolement médiatique.

Écrit le Soir, n’empêche. Le voilà de retour en Une de la presse à l’occasion du procès qui va débuter aux Etats Unis. Trump est à nouveau devant ses juges, procès en destitution, second procès en destitution, dit le Soir. Ce qui explique ce titre de La Libre, Trump se retrouve devant ses juges pour un procès inédit. Un procès qui va fragiliser son parti. Le parti républicain plutôt embarrassé par l’héritage de Trump.

Titre assassin de Libération :

A peine parti, déjà jugé

Différence par rapport au précédent procès en destitution ? L’homme n’est plus à la maison blanche et le procès qui se tiendra au Sénat est à la fois l’arène et la scène du crime.

Les démocrates parviendront-ils à convaincre leurs collègues républicains ? Ce n’est pas gagné note libération qui souligne encore que ce procès risque fort d’être expéditif. Les uns, républicains, ne veulent pas s’attarder sur l’épisode. Les autres démocrates ne veulent pas perdre trop de temps pour un procès essentiellement symbolique et qui retarde la mise en œuvre du programme du nouveau président.

Elon Musk et Tesla donnent une légitimité au bitcoin

A la Une, aussi, il est question de sous, des crédits et puis des monnaies virtuelles. Les monnaies virtuelles, le bitcoin, surtout se retrouve en Une ce matin en Une du Morgen qui titre :

Elon Musk et Tesla donnent une légitimité au bitcoin.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Elon Musk c’est le patron de l’entreprise Tesla qui produit des voitures électriques. La légitimité en question, c’est un investissement par Tesla d’un milliard et demi de dollars dans ce bitcoin cette cryptomonnaie.

De quoi faire jaser les analystes financiers qui ont regardé cette annonce avec étonnement avec d’autant plus d’étonnement qu’Elon Musk a fait savoir que si vous en avez.

Vous pourrez bientôt acheter une Tesla avec des cryptomonnaies.

Pour le Morgen qui en fait surtout son commentaire, c’est le signe que quelque chose ne va pas dans l’économie financière. Investir une telle somme dans un outil aussi volatil c’est le signal d’alarme qu’une grande partie des acteurs sont à nouveau en proie à l’insouciance.

Signal aussi que nous répétons les mêmes erreurs que dans le passé, investir dans des produits totalement déréalisés alors que d’autres pans de l’économie auraient, eux, bien besoin d’argent frais.

Le plan du gouvernement d’aide aux entreprises pas très concret

L’autre question d’argent est un peu plus concrète.

Le Standaard en Une, note que le plan du gouvernement d’aide aux entreprises a du mal à se concrétiser.

Il avait été question d’un bazooka financier de 50 milliards d’euros, des sous qui devaient être prêtés aux entreprises par les banques.

Le bazooka se révèle un pistolet à eau, dit le Standaard. Jusqu’ici seuls deux milliards ont été utilisés. Les banques pratiquent plutôt des formules de crédit bien plus coûteuses.

 

Les titres covid pour la fin ?

Il y en a de moins en moins, comme si le virus perdait du terrain médiatique. Le Laatste Nieuws note un boom des réservations en Belgique pour les vacances qui approchent parce qu’à cause du Covid, c’est devenu bien difficile de partir à l’étranger.

Le Nieuwsblad constate qu’à la session d’examen, les étudiants s’en sont mieux sortis que d’habitude, session qui était largement chamboulée par le covid et aussi que malgré la météo, il faut aérer les locaux : -4 degrés mais les fenêtres devront rester ouvertes.

 

 

 

Et puis le Soir et ça, c’est tout de même un signe beaucoup plus inquiétant, le Soir revient sur les mois de lockdown.

Un couple sur 3 a été confronté à la violence conjugale durant cette période.

C’est ici l’impact du confinement sur les couples qui est étudié par l’Université de Liège très léger bémol à ce chiffre.

Ceux qui ont passé le confinement ensemble affichent une détresse psychologique moindre que ceux qui ont eu à affronter la solitude complète pendant le lockdown.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK