Revue de presse : le couvre-feu est-il en train de vivre ses dernières heures ?

Actualité plutôt, calme ce matin. Du coup, la presse fait le point sur une question qui préoccupe chacun. A quand le prochain assouplissement ?

Des assouplissements très attendus

C’est le Morgen qui pose la question en Une, c’est déjà lui hier qui livrait tout un édito pour dire combien il estimait que la mesure devait sauter.

Ce matin, il remet le couvert. En insistant surtout sur la manière dont la mesure a été adoptée. Un arrêté ministériel sans débat au parlement. Pour une telle restriction au droit fondamental de circuler librement, c’est assez mince.

Le Laatste Nieuws embraye :

Et si on assouplissait plus à l’extérieur qu’à l’intérieur ? Ce ne serait pas une bonne idée, ça ?

En plein air, le risque de contamination est moins grand, du coup pouvoir se réunir à un peu plus que 4, rien que cela, déjà, ça pourrait faire du bien à nos santés mentales. On entend aussi ici et là parler de réouverture dans l’Horeca.

Pour le printemps ou pour Pâques, une idée qui tourne encore serait d’autoriser à cette date l’ouverture des terrasses.

A ce jour, mercredi, tout cela n’est encore que supposition, la décision attendue vendredi prochain lors du désormais célèbre Comité de Consultation.

Côté Covid, notez que la pression augmente aussi du côté des autorités européennes pour faire cesser l’interdiction de voyage. C’est en une du Soir.

Pour la Commission européenne, la mesure est disproportionnée en cela qu’il n’y a aucune distinction entre les différents types de zone. Et pas vraiment non plus de durée très précisément limitée pour cette mesure qui a été reconduite assez discrètement jusqu’au 1er avril.

 

 

 

L’Agence Spatial Européenne cherche des astronautes

 

Une offre de job fait aussi pas mal couler d’encre. L’Agence Spatial Européenne cherche des astronautes, claustrophobe, s’abstenir.

C’est vrai que maintenant que nous sommes tous – ou presque capable de travailler à distance. Autant franchir une étape de plus, et pourquoi pas aller bosser sur la Lune.

La Libre l’explique en titre :

l’ESA recrute des astronautes.

Pour la première fois depuis dix ans. La sélection ne sera pas simple. Elle débute fin mars et ne s’achèvera que 18 mois plus tard, beaucoup d’appelés. L’Europe c’est grand et très, très peu d’élus, une navette, c’est petit.

 

Mais le Standaard se veut tout de même un peu rassurant, inutile de croire qu’il vous faut être un athlète. Ou un super-héros pour que votre lettre de motivation soit retenue. N’empêche, il y a quelque prérequis, parler parfaitement anglais et posséder une maîtrise dans un domaine scientifique.

 

 

 

 

Dix ans de conflit

En Une du Soir, le Prince Laurent, une fois de plus en conflit avec le monde politique. Cela fait 10 ans que ça dure, note le Soir en Une.

Le prince tente d’obtenir une aide politique pour faire exécuter des jugements rendus en faveur de son ancien asbl par rapport à la libération des fonds libyens gelé en Belgique, tout début de l’année, les autorités ont enfin bougé.

Pourquoi et surtout comment ? Explication dans ce long papier du Soir. A lire aussi, et c’est également en Une, la très, très bonne santé du BitCoin.

L’Echo et le Tijd affichent en Une la progression assez insolente du cours de cette monnaie virtuelle. Il y a 10 ans, 1 bitcoin valait 1 dollar.

Aujourd’hui, c’est 50.000 fois plus, ça fait tout de même un assez joli rendement.

Fort intéressant aussi, le quotidien se penche sur une autre monnaie numérique en devenir, l’euro numérique. Pas de précipitation, cet outil prévu pour contrer les monnaies virtuelles n’existera sans doute pas avant 3 ou 4 ans.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK