Revue de presse : le confinement ne serait pas, pour l’instant, la stratégie adéquate

En Une, chez nous, les déclarations du Premier ministre : "pas question de changer sans cesse de stratégie" !

Ne pas changer sans arrêt de stratégie.

 

Nous devons montrer de la constance.

 

C’est ce que la Libre Belgique a retenu de l’intervention d’Alexander De Croo au parlement.

Pour le Premier ministre le confinement n’est pas, pour l’instant, l’arme adéquate.

Malgré la pression des scientifiques, malgré aussi la pression de certains politiques, il n’y aura pas en tout cas, pas tout de suite de lock-out, écrit le Morgen.

Lock-out, d’habitude les néerlandophones utilisent lock down, cette fois, c’est lock-out, pas d’explication dans le quotidien quant au changement de vocabulaire " confinement ".

Mais côté francophone, on dit encore et toujours confinement. Mais donc, oui, selon la presse, pas de confinement, mais des mesures plus sévères tout de même…

Le Nieuwsblad pense à ceci : du foot sans public, c’est mieux que sans ballon. Même idée pour le Laatste Nieuws.

Pas de public pour les matchs. Les évènements culturels eux pourraient se poursuivre.

 

Pour le Soir, en titre :

L’étau se resserre sur le sport et aussi sur la culture.

 

Mais pour les mesures très précises, on attendra encore un peu. Le comité de Concertation de cet après-midi ou déjà plus tôt, une conférence de presse est annoncé pour ce matin 9 heures.

L’Echo prophétise déjà en titre :

Ce seront des protocoles plutôt qu’un reconfinement.

7 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Sophie Wilmès hospitalisé, "personne n’est à l’abri"

Il reste la grande inquiétude du moment, la situation des hôpitaux.

La Wallonie est de retour en soins intensifs, dit l’Avenir. Et il y a urgence, cette nouvelle vague monte bien plus vite dans les unités Covid.

On ne manquera sans doute pas de machine, mais on risque de manquer de bras, disent certains soignants.

Parmi les patients, il y a Sophie Wilmès.

"Personne n’est à l’abri" dit la Dernière Heure

C’est plutôt rare dans la presse belge, d’évoquer de manière aussi précise la santé d’une élue, mais l’actuelle ministre des affaires étrangères, faut-il le rappeler, a traversé toute cette crise en tant que Première Ministre.

C’est la raison d’ailleurs pour laquelle de grands quotidiens étrangers, le Guardian par exemple évoquent et suivent depuis hier l’état de Santé de Sophie Wilmès.

La presse s’inquiète de la santé de nos hôpitaux

7 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Pour les Hôpitaux, vraiment, la presse s’inquiète.

C’est le titre du Tijd, qui présente sous forme synthétique l’état des soins intensifs dans les provinces du pays.

Côté francophone, le taux d’occupation des lits de soins intensifs oscille entre 30 et 40%.

Côté néerlandophone, les chiffres sont un peu meilleurs, aux alentours des 15% et puis, conséquence inattendue évoquée par la presse.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK