Revue de presse : la Flandre annonce le début d’une chasse aux fraudeurs de primes corona

A la Une, le stop du gouvernement belge aux évacuations de Kaboul, mais aussi cette annonce de la Flandre qui va recompter chaque euro donné en prime corona.

 

Fin des évacuations à Kaboul

Alors que la presse internationale en est encore à parler de compte à rebours. La Belgique, elle, a décidé de mettre fin aux évacuations, en Afghanistan.

C’est la Une du Soir, qui explique : les personnes évacuées au Pakistan seront rapatriées en Belgique dans les prochains jours. 5 vols ont encore pu être opérés entre Kaboul (en Afghanistan) et Islamabad (au Pakistan.) Mais depuis 21h30, hier soir, tout le personnel de l’opération "Red Kite" a maintenant quitté Kaboul.

Sur place – et ça, c’est la Libre qui l’écrit en Une – sur place, il reste la peur des Afghans pris au piège des Talibans.

Piège que le quotidien qualifie de naufrage pour le président américain, Joe Biden.

Piège afghan encore, qui fait le titre de la Une pour Libération, pour le quotidien français ce mois d’août restera comme une tâche pour le bilan et des Etats Unis, et de l’Europe international.

"Tâche" car il est trop tard pour éviter la catastrophe humanitaire qui se profile là-bas.

 

 

La Flandre va vérifier chaque dossier de prime corona

La Flandre annonce se lancer dans la chasse aux fraudeurs corona.

C’est le Standaard qui l’évoque et qui prévient, cette chasse va durer, et pendant plusieurs années s’il le faut.

Plus de 10.000 dossiers de récupérations de prime corona sont déjà ouverts pour près de 83 millions d’euros trop perçus.

En tout, la Flandre a validé 579.000 dossiers pour environ 190.000 entrepreneurs. La ministre flamande du travail prévient : "nous allons tout vérifier".

 

 

Comment reloger les sinistrés ?

En Une aussi et ça, c’est chez nous, la presse se penche sur l’après-inondation. La Wallonie cherche des logements et pas qu’un peu.

2000 habitats légers à louer, 3000 à acheter, ça fait un sacré paquet d’habitations à trouver pour reloger les sinistrés.

Les dernières offres – explique l’Echo – sont attendues pour cet après-midi, 17h.

Une soixantaine d’entreprises susceptibles de répondre à ces demandes ont été contactées par la Région Wallonne.

Et le temps presse, le nombre de personnes à reloger même s’il est encore provisoire, ce chiffre est énorme. Rien qu’à Pepinster, Verviers, Esneux et Trooz, on compte au moins 1000 familles en attente d’une solution.

En Une – et en commentaire, surtout, le Soir revient lui sur la décision de mettre en place une commission d’enquête parlementaire sur les inondations qui ont ravagé le sud du pays; une commission au niveau wallon.

Sudpresse espère vérité et transparence. Pour le Soir, ça devra surtout être un exercice pour assurer le futur plus que pour juger le passé, insiste le Soir.

Il faut comprendre pour tirer des leçons et tirer des leçons pour éviter que le pire se reproduise.

La Dernière heure prévient en tous les cas. Dans certaines écoles sinistrées, la réouverture au 1er septembre est difficile à envisager. Là, la rentrée pourrait en partie être organisé en distanciel.

 

Les Lions 3x3 ont-ils triché pour se rendre aux JO ?

L’autre fraude qui fait la Une en Flandre. C’est cette enquête menée par la fédération belge de basket-ball.

Les Lions 3x3 ont-ils triché pour se rendre aux JO ?

C’est ce que se demande ce matin le Laatste Nieuws.

Hier le Standaard révélait que l’équipe belge qui a failli remporter une médaille est accusée d’avoir mis en place un système de tournois fictifs pour obtenir une place aux tournois de qualification. Après publication de cet article, écrit ce matin le Standaard, les Lions ont nié avoir pris part à de faux matchs.

Le Morgen prévient les joueurs : si les faits sont avérés, ils risquent des poursuites judiciaires et pourraient perdre aussi leur 4e place au JO.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK