Revue de presse : la désillusion française

Dans la presse, c’est l’échec de l’équipe de France que l’on retrouve le plus en Une des journaux.

La France dépitée

Et oui malgré l’heure tardive de la fin de la rencontre plusieurs journaux ont réussi à boucler leur édition sur les bleus.

Avec évidemment d’abord les journaux français et cette Une du quotidien sportif l’Equipe : "Anéantis".

Avec en fond plusieurs joueurs français allongés sur le terrain, dépités. La Provence résume aussi la défaite face à la Suisse en un mot : "Le naufrage".

La désillusion pour le Parisien tandis que le Figaro écrit que le rêve est brisé pour nos amis français.

Mais les journaux de chez nous aussi reviennent sur l’élimination de la France en huitième de finale de cet Euro de football.

Non sans clin d’oeil avec Sudpresse qui titre un simple : "Au revoir !" référence évidemment au président Valéry Giscard d’Estaing au moment de quitter son poste de président de la République en 1981

Le journal le Soir lui titre "Frexit", tandis que Het Laastste Nieuws met en une la photo du malheureux de la soirée Kylian Mbappé, c’est lui qui rate le dernier penalty lors de la séance de tir au but. Le prodige qui devait porter la France vers un nouveau sacre est devenu l’anti-héros comme le titre le quotidien flamand.

Entre I’Italie et la Belgique le coeur de certains balance

L’Euro toujours, mais en ce qui concerne les Diables en Une de Sudpresse et de la dernière heure.

Vous le savez, nos Diables affrontent l’Italie vendredi soir en quart de finale.

Un match bien particulier pour les nombreux Belges d’origine italienne qui sont très nombreux chez nous

Les deux quotidiens ont eu la même idée et donnent la parole à ces enfants ou petits enfants d’immigrés qui auront sans doute le cœur déchiré vendredi soir. D’Adamo à Ophélie Fontana en passant Elio Di Rupo

Le doute, il plane sur la participation de nos deux stars Kevin De Bruyne et Eden Hazard après leurs blessures face aux Portugais, mais Sudpresse titre l’espoir de voir l’un des deux voire les deux joueurs participer à ce quart de final.

 

La pression augmente pour que les enfants de 12 à 15 ans soient vaccinés

Mais il n’y a pas que le sport, De Morgen s’intéresse à la vaccination des enfants.

La pression augmente pour vacciner les enfants titre le quotidien flamand.

Puisque les observations montrent que les variants du covid dont le variant Delta serait plus virulent chez les jeunes que ne l’ont été les autres souches de la maladie jusqu’ici.

La pression augmente donc pour que les enfants de douze à quinze ans soient vaccinés le plus rapidement possible.

Cette semaine, le conseil supérieur de la santé va d’ailleurs rendre un avis sur la vaccination de tous les jeunes de 12 à 15 ans, après quoi les ministres de la santé se pencheront sur la question.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK