Revue de presse : "Bientôt 20 jours de congé de naissance pour les papas et conjoints"

Ce matin dans la presse, on parle de cadeau de Noël avant l’heure.

Augmenter le congé paternité

Le cadeau de Noël aux fonctionnaires

Titre la Dernière heure les sports.

Teasing plutôt bien fait, alors de quoi s’agit-il : eh bien la ministre écologiste de la fonction publique Petra de Sutter, que l’on voit en une du quotidien, offre 20 jours de congé de naissance pour les papas et conjoints.

Concrètement, le nombre de jours de congé autorisés passera à 15 jours en 2021 et 20 en 2023.

Ce qui représente le double par rapport au nombre de congé de naissance actuel.

La ministre souhaite imprimer sur la fonction publique la marque du progressisme.

Petra De Sutter qui donne aussi une longue interview dans la Libre Belgique et dans le journal flamand le Tijd.

Elle dit vouloir lutter contre la fracture numérique en évaluant l’impact de chaque décision des pouvoirs publics sur celle-ci.

Elle souhaite aussi amener plus de femmes dans le monde de l’économie numérique.

Permettre aux sans-papiers de venir renforcer les hôpitaux

Dans les pages du quotidien l’Avenir, on apprend que les syndicats en front communs ont demandé une simplification des procédures pour l’octroi aux sans-papiers d’un permis unique.

En tenant compte des besoins réels du marché.

Ils sont une centaine à avoir des diplômes d’infirmier, d’aide soignants et ils pourraient renforcer le personnel des hôpitaux au bout du rouleau en ce moment avec la crise sanitaire.

Seulement voilà plusieurs obstacles administratifs ne leur permettent pas de travailler ici. On verra ce sur quoi peut déboucher la demande faite auprès de Sammy Mahdi secrétaire d’État à l’asile et à la migration.

Pour Barack Obama, Donald Trump a fait beaucoup de tort aux Américains

Un entretien aussi à lire dans les pages du Soir, celui de Barck Obama, en pleine promotion pour la sortie de son livre.

L’ancien président américain livre ses réflexions sur la période actuelle et la pandémie, l’avenir de Joe Biden et bien sûr, sur les quatre années de Trump au pouvoir.

Et à ce propos il dit que Trump a causé beaucoup de torts aux Etats-Unis et dans le monde.

Quand lui est parti de la maison de la blanche, il dit que le pays était plus fort, que toutes les avancées sont parties en fumée gratuitement. Selon Barack Obama, Joe Biden va et veut rapprocher les gens et il conclut :

Nous allons assister au retour de certaines valeurs que j’avais essayé de défendre durant mon mandat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK